Djihadisme : Panique générale dans la grande mosquée de Labé

845

 

Le récent assassinat du Chérif Ibrahima de Sagalé est encore  vivace dans la mémoire des populations. Lundi dernier, selon le directeur de l’information de la radio GPP FM joint par nos confrères de Fotengolèn fm, un fait étrange s’est produit dans la grande mosquée de Labé.

« Après la prière de 14 h de ce lundi, un inconnu qui est également barbu a franchit la masse pour aller se mettre devant l’imam, Elhadj  Thierno Mouhamadoul Badrou Bah. Personne ne lui connaissait ici. Il a dit à l’imam qu’il vient de la Mauritanie  et il a besoin du transport pour rentrer chez lui. C’est ainsi qu’avec la psychose de l’assassinat de Cherif Ibrahim de Sagalé, les fidèles l’ont arrêté et brutalisé. Ils l’ont mis au dehors, » témoigne notre confrère.

Ainsi, dit-il, « l’imam a demandé à ce qu’on lui laisse tout en lui remettant 50. 000 GNF comme transport, » indique-t-il.

Pour le moment, une peur bleue règne au Fouta Djallon au niveau des leaders religieux. Il est interdit, dit-il, à toute personne inconnue d’aborder directement un chef religieux sans passer par ses talibés (étudiants).

D’ailleurs, soutient notre confrère, une ceinture de sécurité a été mise en place pour assurer la sécurité de l’imam ainsi que les principaux leaders religieux de la région.

Précisons qu’il y a quelques semaines, l’homme saint Ibrahima Cherif de Sagalé a été assassiné par un certain Mouctar Diallo qui est aussi décédé la semaine dernière en prison dans des conditions obscures.

Les enquêtes, nous dit-on n’avaient pas écarté la thèse de djihadisme dans ce tragédie macabre.

Auteur: Minkael BARRY 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here