Adresse du chef de l’Etat à l’occasion de la fête de l’armée

0
15

Officiers, sous-officiers, hommes du rang
La célébration de la fête de l’armée guinéenne m’offre l’occasion de vous présenter mes vœux de bonne fête. J’exprime tout mon attachement à tous les soldats blessés lors des missions à l’Extérieur. Puisse le Tout-puissant leur accorder un soulagement en ce jour anniversaire de la création de notre armée nationale. Je renouvelle mes condoléances à nos martyrs tombés au champ d’honneur, notamment au Nord-Mali dans le cadre de la MINUSMA.
Officiers, sous-officiers, hommes du rang,
Célébrer le 59èmeanniversaire de la création de notre armée, c’est surtout honorer le courage de tous ces soldats qui, de par leur sacrifice, ont héroïquement combattu pour notre souveraineté. En ce jour de souvenir, je salue leur mémoire et leur renouvelle la reconnaissance de la Nation toute entière.
Je tiens à vous féliciter pour avoir contribué, chacun dans son domaine, à la réforme des forces de défense et de sécurité. Les efforts fournis sont immenses et il nous reste beaucoup à faire pour transformer définitivement notre armée en une armée totalement et véritablement républicaine, de progrès, de développement, de construction et capable de faire face aux défis sécuritaires auxquels le monde est confronté aujourd’hui.
C’est le lieu de saluer ici la contribution remarquable du Génie militaire dans l’assainissement de nos villes et l’engagement des unités agro-industrielles de l’armée dans notre combat commun pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. Je salue également l’implication de l’armée dans la lutte contre la piraterie en haute mer.
Ensemble, nous avons réussi en quelques années à transformer l’image de notre armée qui inspire aujourd’hui respect et considération. Je vous en félicite.
Au moment où vous vous apprêtez à prendre le repas du corps dans vos casernes, je voudrais vous réitérer ma totale disponibilité et celle de mon gouvernement à créer dans les différentes garnisons des conditions de vie et de travail vous permettant de remplir honorablement votre mission.
Quant à la question liée à l’avancement en grade, je vous rappelle que le 1er novembre n’est pas une date butoir. Comme vous le savez, dans le cadre de la réforme des Forces de défense et de sécurité, nous avons élaboré des textes de lois pour encadrer et réglementer le passage d’un grade à un autre qui peut intervenir à tout moment de l’année, pourvu que les conditions édictées par les dispositions de la Loi 001/CNT du 17 janvier 2012, portant statut général et particuliers des militaires soient remplies.
En effet, l’article 53 de ladite Loi indique que l’avancement de grade a lieu au mérite. Nul ne peut, sauf pour services exceptionnels rendus, être promu à un grade s’il ne compte dans le grade inférieur un minimum de durée de service fixé par le statut particulier et ne détient le diplôme correspondant.
Quant à l’article 56, il explique que l’avancement en grade dans les armées se fait sur la base des tableaux d’avancement élaborés exclusivement par les chefs d’Etat-major et le haut commandant de la gendarmerie nationale. Ces tableaux sont soumis à une commission présidée par le chef d’Etat-major général des armées. Le tableau d’avancement est publié six mois avant la signature des textes définitifs d’avancement.
C’est pourquoi, en rapport avec le ministère en charge de la Défense, d’ici la fin de l’année, l’Etat-major des Forces armées vous transmettra la bonne nouvelle.
En attendant, je vous félicite très sincèrement pour la discipline observée ainsi que pour votre soutien aux réformes déjà engagées et je vous souhaite, à toutes et à tous, un très bon anniversaire.
Que Dieu bénisse la Guinée!
Le Bureau de Presse de la Présidence

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE