La Suisse restitue au Nigeria des fonds détournés par le dictateur Sani Abacha

0
732

La Suisse a annoncé qu’elle allait restituer au Nigeria environ 321 millions de dollars détournés par l’ancien dictateur Sani Abacha. Au pouvoir de 1993 à 1998, il est accusé d’avoir détourné quelque 5 milliards de dollars des coffres de son pays. De l’argent déposé dans diverses banques en Europe et aux Etats-Unis. Le Nigeria et la Suisse ont signé une lettre d’intention l’année dernière. Et un accord a été finalisé le 4 décembre.

Vingt ans après, la Suisse va enfin restituer l’argent détourné par le dictateur Sani Abacha : 321 millions de dollars déposés sur des comptes par le général et sa famille. De l’argent qui avait été bloqué par la Suisse dans le cadre d’une procédure pénale contre Abba Abacha, le fils de l’ancien dictateur mort en 1999.

Selon Roberto Balzaretti, un des négociateurs suisses, ce versement sera le dernier. « Il n’y a plus rien en Suisse, affirme-t-il. Il y a eu ces deux processus de restitution : d’abord sur quelque 600 millions de dollars il y a quelques années, et puis maintenant cette tranche que nous appelons dans le langage technique « Abacha 2″. Avec ces 321 millions qui vont être restitués au Nigeria, il n’y a plus d’argent, voire de patrimoine quelconque de la famille Abacha en Suisse. »

L’accord prévoit que la restitution se fasse par échéance sous le contrôle de la Banque mondiale et que les fonds soient utilisés pour des programmes de lutte contre la pauvreté.

RFI

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE