L’ex-président malien « ATT » en exil de retour au Mali alors que Dadis Camara bloqué à Ouaga depuis 2010

0
62

L’ex-président malien Amadou Toumani Touré, en exil au Sénégal depuis le coup d’Etat qui l’a renversé il y a cinq ans, est rentré dimanche à Bamako.

Arrivé avec sa famille, Amadou Toumani Touré, dit « ATT », a été accueilli par le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur. Il devait ensuite déjeuner à la résidence présidentielle avec le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita (« IBK »).

Cette attitude du président mailien IBK est un véritable signe pour la réconciliation nationale dans un pays pris en otage par djihadistes depuis 2012.

Alors qu’en exil au Burkina Faso depuis janvier 2010, l’ex-chef de la junte Dadis Camara a tenté au mois d’Août 2015 de rentrer à Conakry. Son avion n’a pas pu atterrir en Côte d’Ivoire où il devait faire escale avant de gagner la capitale guinéenne. C’est enfin à Accra que son avion a pu atterir.

Sur le tarmac de l’aéroport d’Accra, où le vol Air Burkina s’est  posé  à 10 heures, les autorités ghanéennes laissent les passagers descendre de l’avion. Seuls Dadis, son avocat et ses trois proches sont bloqués à l’intérieur. Après avoir contrôlé leurs identités, la police leur indique qu’ils doivent regagner Ouagadougou.

Beaucoup d’observateurs avertis supçonnent Alpha Condé d’être derrière ce retour avorté de l’ex-Chef de la junte. Alors qu’en 2010, Alpha Condé a annoncé pendant la campagne que Dadis Camara sera de retour dès qu’il accède au palais Sékhoutouréya. Aujourd’hui, aucun mathematicien ne peut dire le nombre de promesses non réalisées du président guinéen. C’est pour quoi d’ailleurs, dans la capitale guinéen, on lui a collé le sobriquet :  » Papa Promesses « .

Refuser le retour de Dadis est une atteinte grave à la cohesion sociale et l’unité nationale en Guinée.

Auteur: Minkael BARRY 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your name here
Please enter your comment!