Coupure d’électricité à Conakry: «c’est un manque de programmation et de prévision», dixit Papa Koly

0
392

L’électricité en Guinée, c’est son dada. Il s’y connait pour avoir été ministre d’Etat en charge de l’énergie dans le premier gouvernement de Alpha Condé. Papa Koly Kourouma a réagi récemment au retour en force du black out dans les quartiers de Conakry. C’est le sacré retour à la case-délestage.
Dans un entretien exclusif avec nouvelledeguinee.com, le président du Parti  » Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité » est revenu, avec la maîtrise du dossier qui est la sienne, sur les coupures d’électricité auxquelles la capitale guinéenne est confrontée depuis une dizaine de jours.

Le richissime opposant et fer de lance de la Guinée emergente s’explique au micro de nouvelledeguinee.com.
 » Nous avons un problème de production. La production est insuffisante par rapport à la demande. Et, nous savons qu’aujourd’hui, la plus grande production se fait au niveau de l’hydraulique et nous sommes à l’étiage. L’étiage veut dire que les retenues n’ont plus d’eau. L’eau sert de carburant pour les barrages hydroélectriques dans le cadre de la production. Alors, quand il y’a manque d’eau, il n’y a pas de production. Tout comme le mazout sert de combustible pour les centrales thermiques, pour les barrages hydroélectriques, c’est l’eau (… ) En saison sèche, l’eau qui a été retenue pendant la saison des pluies dans les barrages, cette eau diminue. Quand cette eau diminue, on ne peut plus faire de la production. Et, la production baisse. Donc, quand la production baisse, la demande étant élevée, on assiste ce à quoi on est en train d’assister. Tout ça provient du fait que l’énergie n’est pas vendue au coût réel. Aussi longtemps que nous allons vivre avec ça, on ne pourra pas connaître une desserte normale en république de Guinée (… )
L’électricité est sous vendue dans notre pays. On accepte que ça soit sous vendu parce que c’est le souci du président de la république et des gouvernants. C’est ce que tout le monde veut (… ) J’ai entendu dire que l’Etat manque de mazout pour pouvoir faire tourner les centrales thermiques. C’est grave. C’est très grave. Ce sont des choses qu’on devait pouvoir prévoir. On se dit qu’il va y avoir l’étiage et qu’à l’étiage, on va prendre comme base le thermique et l’hydraulique viendra en appoint. On devait pouvoir rendre disponible la quantité de carburant nécessaire pour pouvoir faire cette production. Aujourd’hui, les Centrales Thermiques ne peuvent pas fonctionner. Vraiment, c’est de l’amateurisme (… )
En Guinée, au lieu d’avancer, on régresse. On sait qu’on a construit tel barrage pendant la saison des pluies et le barrage va fonctionner normalement pendant cette période. Et à l’étiage, le barrage baisse de régime. Il ne peut pas produire suffisamment. C’est connu. Il faut prévoir. Il faut anticiper. Je crois que c’est un manque de programmation et de prévision qui nous emmène à cet état de fait ».

In nouvelledeguinee.com, partenaire de leverificateur.net 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE