27ème session du comité de suivi: Bouréma Condé satisfait du travail abattu par les espères de l’audite du fichier électoral

14135

La 27ème session du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016 s’est tenue ce vendredi 19 avril à Conakry dans la salle de réunion du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. C’était sous la conduite de son président, le Général Bouréma Condé, en présence des représentants de la Mouvance présidentielle, de l’Opposition républicaine.

À la sortie de la salle de réunion, le président de la CENI Me Salif Kébé à expliqué les raisons de cette rencontre, « nous sommes venu au comité de suivi pour présenter l’ensemble des recommandations du fichier électoral, nous avons présenté devant les acteurs du processus du fichier électoral et chacun à puis faire des recommandations pour la mise en n’application du fichier. Et unanimement nous sommes d’accord que les recommandations doivent être appliquées pour l’amélioration de notre fichier électoral, » affirme-t-il.

« Il y a 77 recommandations et les 77 ne sont pas tous applicables dès maintenant, parce qu’il y a des recommandations qui sont à cour terme, les recommandations à moyen terme et à long terme. Nous nous voulons techniquement voire quelles sont les recommandations à mettre en œuvre immédiatement pour aller vite à l’élection, » indique-t-il.

De son côté,  le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation Bouréma Condé qui dit que cette rencontre était consacrée exclusivement à la réassions des acteurs politiques par rapport à la lecture de l’audite du fichier qui l’aura été remis lors de la rencontre de des 26e sessions. « Globalement le fichier qui a été audité à été reconnu comme satisfaisant et le travail des espères a été salué par toutes les partis prenante dans le dialogue politique, tout le monde à apprécier le travail abattu par les espères, » souligne-t-il.

Et d’ajouter il dira qu’il salue cette unanimité du travail abattue par les espères du fichier électoral. «  Les observations ont été faites par les différents partis politiques, nous avons demandé de retourné dans leur base, et de nous mettre de façon bien agencé les différentes interventions qu’ils ont eux à faire aujourd’hui par rapport à la présentation par la CENI pour l’audite du fichier, » a conclu le ministre.

Auteur : Sana Sylla

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here