58ème anniversaire de la monnaie Guinéenne: Alpha Condé préside la cérémonie

202

La Guinée a célébré, ce jeudi 1er mars à Conakry, le 58ème anniversaire de la création de la monnaie nationale. Cette cérémonie a été organisée par la BCRG sous la haute présidence du chef de l’Etat, en présence du Premier ministre, et quelques membres du gouvernement, ainsi que des cadres de la Banque centrale.

Dans son intervention, le gouverneur de la Banque centrale, Dr. Louceiny Nabé, a d’abord exprimé sa joie et celle de ses cadres de la participation du Président Alpha Condé à la cérémonie.

« Votre présence parmi nous, monsieur le Président, est un témoignage éloquent du grand intérêt que vous avez toujours porté au secteur financier en général et à la Banque centrale en particulier, » introduit-il.

Selon le gouverneur de la BCRG, c’est en s’appuyant sur les directives éclairées du Président Alpha Condé que son institution a mis en œuvre des réformes monétaires et financières « courageuses » depuis 2011.

« Les résultats obtenus en collaboration avec l’équipe économique et financière que vous avez mis en place ont permis à la Guinée de recouvrer une crédibilité auprès de nos partenaires techniques et financiers de façon générale et de la communauté internationale en particulier », précise t-il.

Pour lui, les résultats issus de ces réformes depuis 2011 sont nombreux et palpables. Parmi ces résultats, il a cité : le taux d’inflation qui était à 22%, mais qui est revenu aujourd’hui à un chiffre, le taux d’échange du franc guinéen qui s’est stabilisé par rapport aux principales devises, les réserves d’échange du pays qui se sont reconstituées en passant de moins de deux semaines d’importation à plus de trois mois et demi, etc.

De son côté, le Président de la République Pr Alpha Condé, indique que cette occasion est à la fois un moment de fierté et une occasion de porter un regard rétrospectif sur le parcours de la Guinée et la considération de la souveraineté nationale.

« C’est une occasion de faire un bref bilan de nos acquis dans le domaine monétaire et financier et relever les défis afin de mieux qualifier nos méthodes. Après les élections de 2010, de mesures très fortes ont été prises pour rétablir le déficit macroéconomique afin de restaurer la confiance des investisseurs », dit-il.

De poursuivre, il  a parlé sur les accords signés avec les institutions comme le fonds monétaire international pour l’annulation de la dette avec le programme PPTE, le gouvernement a exigé de la banque un accompagnement afin que l’inflation qui était à 21% revienne à un chiffre et que le déficit budgétaire qui était à 12% revienne à 2%.

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here