Aboubacar Soumah : « personne n’a la qualité de m’exclure, si le 31 janvier nos revendications ne sont pas satisfaites on va à la grève »

0
168

Le syndicaliste Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLEG ne recule pas. Bien qu’unilatéralement exclu dans la plus grande confusion par un certain Louis M’ Bemba Soumah et cie, l’homme qui a paralysé le pays pour défendre la cause noble des enseignants au mois de novembre dernier se dit serein et imperturbable.

Joint au téléphone par notre rédaction, Aboubacar Soumah a rappelé qu’il a été élu dans les mêmes conditions  que tous les autres membres du bureau exécutif du SLECG.

« Ils n’ont aucune qualité  de m’exclure, c’est le congrès qui m’a mis dans le bureau. Cette décision est nul et nul effet. Moi c’est la base qui m’a fait élire à ce poste ».

Pour M. Soumah, ces amis de la CNTG et de l’USTG ont reçu de l’argent de la part du gouvernement pour affaiblir la grève des enseignants qui pointent à l’horizon.

« Le gouvernement a donné 100 millions GNF, dont 55 millions pour la CNTG et 45 millions pour l’USTG  dans le but de sensibiliser les enseignants pour qu’ils respectent le protocole que nous rejetons pour le moment  et de  saboter notre mouvement de grève. Je détiens les preuves de ce que je vous dis. Le combat que nous menons reste maintenu, nous sommes déterminés si à la date du 31 janvier nos revendications ne sont pas satisfaites on va déclencher la grève», insiste le syndicaliste.

Auteur: Lamarana Dansoko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here