Affaire ARPT-GVG : qui prend le malin plaisir de continuer à distraire le gouvernement ?

75

Suite à la publication sur certains sites et aux commentaires dans certaines radios, il est important d’apporter quelques éclaircissements pour le respect du peuple de Guinée.

1- le Conseil de Régulation des Postes et Télécommunications a été mis en place par décret du Président du CNDD le 5 septembre 2009.

2-M. Emmanuel GNAN n’en était pas le 1er Président pour parapher le contrat. Il a été nommé au mois de mars 2010 alors que l’accord ARPT – GVG a été signé le 22 mai 2009.

3-Ce n’est pas le juge Mohamed DIAWARA qui instruit ce dossier.

4-Le contrat n’était pas signé entre le Ministre et GVG. Il était bel et bien signé entre l’ARPT et GVG avec la contre signature du Ministre de tutelle en l’absence du Conseil de Régulation des Postes et Télécommunications. Un arrêté conjoint signé par le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre des Postes, des Télécommunications et des Tics l’a rendu exécutoire.

5-M. O.C a été DG de l’ARPT du 27/08/2008 au 5/09/2009. M.YOULA n’était pas son DGA.

6-M. O.C n’a jamais signé de contrat avec GTY.

7-Si c’est le cumul des factures relatives aux «fausses prestations» depuis 2010 qui correspond à 51 millions US Dollars pourquoi O.C serait-il concerné ?

8-Pourquoi l’existence de «preuves irréfutables de corruption» concernant les deux (2) cadres n’a pas permis à l’ARPT de gagner l’arbitrage ?

9-s’il existe un M. Ibrahima NDIAYE chez GVG pourquoi les «preuves» qu’il détient n’ont été versées au dossier de justice et de la sentence arbitrale?

10-M. OC et YOULA sont bien joignables.

De source judiciaire, ce dossier qui date il y a une dizaine d’année est déjà frappé par la prescription selon le code de procédure pénale guinéen (3 ans).

 

Dossier à

Guineesuotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here