Affaire de 27 mille tonnes de riz : « Marc Yombouno a menti sur moi auprès du président Alpha», dixit le PDG de la Société Hamana SA

9147

«Marc Yombouno a menti sur moi auprès du président Alpha, soi-disant que j’ai reconnu que je dois 4 millions de dollars à l’opératrice économique togolaise, juste pour ne pas que Transco et SAFRICOM me paient mes 51 milliards de Francs guinéens. Il faut l’avouer que dans ce pays, ce sont ces hauts cadres qui rendent la vie impossible aux citoyens », a déclaré ce lundi, 29 juillet 2019, le PDG de la société Hamana SA, Mohamed KOUROUMA, lors d’une conférence de presse  qu’il a animé à Conakry.

Dans son intervention, le conférencier a indiqué que  lors de leur conférence de presse à la maison commune des journalistes  intitulée ‘’Affaire des 27.000 tonnes de riz’’, ils ont  eu l’intime conviction que cette page est à jamais révolue, pour avoir apporté notre part  de vérité autour de cette affaire commerciale.

« Contre toute attente, certains évènements se sont greffés à ladite affaire, qui a défrayé la chronique à travers la ville. Dans le cadre de nos affaires, nous avons lancé une commande de riz en Inde, le fournisseur a fait embarquer sur le même navire les commandes de riz du Togo, de la Sierra Léone et celle de la Guinée », a laissé entendre le patron de la société Hamana SA  .

Selon lui, «  généralement, la traversée Inde-Guinée met un (1) mois 10 jours : paradoxalement ce navire a mis 08 mois en mer jugez-en, il n’était pas en bon état .Au lieu qu’il aille au Togo décharger la marchandise, il s’est rendu directement en Sierra Léone brulant la première étape ».

Il a ensuite dit que « lors du déchargement du riz, toutes les quantités se trouvant au-dessus des cales, n’ont subi aucun dommage, par contre celles se trouvant en bas de celles-ci étaient entièrement pourris ; donc impropre à la consommation ».

«Monsieur Marc Yombouno, sans aucune autre forme de procès a rendu compte au président de la République soutenant que HAMANA a reconnu la dette.Il vous souviendra que la togolaise a quitté la Guinée pour son pays depuis 2013 et n’a pas réclamé une quelconque somme d’argent, ce n’est qu’en 2018 soit 5 ans après, qu’elle se souvient que HAMANA lui doit », a mentionné le conférencier à la presse..

Oumar Keita et Léon Kolié