Alerte sur la nomination de Madifing Diané comme gouverneur à Labé

21526

Lors de sa prise de service le 31 Janvier 2019, comme nouveau gouverneur à Labé, Madifing Diané, fit la déclaration suivante :

« Diriger une population relève de beaucoup d’exigences. Chacun à des droits, chacun à des devoirs. Mais le gros du travail revient à la population. Vous avez l’obligation de respecter l’autorité et je ne doute pas de cela. Ce que le commun des Guinéens connaît du peu de vous, c’est votre respect de l’autorité. Partout en Guinée, nous l’avons vécu. Tout le monde sait que le peul est respectueux de l’autorité. Que Dieu renforce cette valeur ».

La déclaration de Madifing Diané est un condensé de légèreté politique, de pauvreté d’esprit et de préjugés ethno phobiques. Le rôle d’un agent de l’état est de servir les populations. Mais, c’est avec une mentalité de petit potentat que Mr. Madifing Diané prend ses nouvelles fonctions, avec une demande d’allégeance des populations locales à l’autorité qu’il représente. Il fait preuve d’une pauvre compréhension du jeu démocratique où la seule soumission requise est, non pas à l’autorité, mais à la loi – sans discrimination de rang ou d’appartenance ethnique. Les populations sont les vrais détenteurs de l’autorité. Elles délèguent cette autorité et sont en droit de la reprendre en cas de violation, par tous les moyens.

En outre, Mr. Madifing trahit des préjugés simplistes sur les citoyens peuls de Guinée qu’il crédite d’être respectueux de l’autorité – par nature. Au lieu d’un appel à la mobilisation pour faire face aux défis de la région qu’il est appelé à diriger, le seul souhait que formule Mr. Madifing est que Dieu renforce le prétendu « respect » de l’autorité des peuls.
Cette pauvreté d’esprit n’annonce rien de bon pour les populations dont il a la charge. Il n’y pas lieu de s’étonner étant donné le parcours de l’homme ainsi que la fièvre tribaliste qui caractérise l’administration de son patron, Mr. Alpha Condé.

Pour rappel, Madifing Diané est un policier qui servit comme agent de liaison entre la présidence et le camp Boiro durant le sinistre règne du PDG. En 2016, lors d’une interview à la télévision Guinéenne, Madifing Diané se flatta d’avoir été un proche collaborateur de Sékou Touré. Sans l’ombre d’un regret, il lança des calomnies sur des victimes du régime de Sékou Touré avec des menaces et des mensonges éhontés. Notamment, il accusa Mr. Diallo Telli d’être la source de tous les prétendus complots du PDG.

Madifing Diané personnifie la perpétuation des crimes d’état en Guinée. Il a été un agent actif de toutes les repressions dont les guinéens ont été victimes. Après le PDG, il servit comme ministre de la sécurité – sous le règne du PUP et du RPG. Quand en 2011, Madifing Diané fut nommé ambassadeur au Sénégal, Pottal-Fii-Bhantal avait interpellé les autorités sénégalaises sur son passé criminel au camp Boiro. Quand il fut ministre de la sécurité du RPG, il fut cité comme le commanditaire du kidnapping, de la torture et de l’assassinat de jeunes innocents au camp de Soronkoni. Les déclarations publiques de Madifing Diané prouvent jusqu’où son esprit reste hanté par des rancœurs ethniques et la paranoïa des complots fictifs auxquels il a pris part.

Pottal-Fii-Bhantal saisit l’occasion pour condamner encore une fois la complaisance dont les agents criminels du PDG continuent de bénéficier sous le régime du RPG. Nous invitons les populations du Fouta-Djallon à faire pièce à toutes les menées novices de cette sinistre relique du PDG.
Nous demandons aux familles des victimes du PDG de continuer la pression internationale pour que les crimes commis par le PDG soient considérés comme des crimes imprescriptibles contre l’humanité pour que des personnages comme Madifing Diané répondent de leurs actes.
Aux familles des victimes des assassinats et des tortures de Soronkoni nous demandons de prendre des actions judiciaires contre Madifing Diané en Guinée et auprès des instances juridiques extraterritoriales. Pottal-Fii-Bhantal leur assure de son soutien dans toute action qu’elles entreprendraient.

LA COMMISSION CENTRALE DE POTTAL-FII-BHANTAL FOUTA-DJALLON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here