Alpha Condé, plus mauvais que Dadis et Konaté ?

221

Le président de la république revendique à tout vent plusieurs décennies de combat politique en faveur d’une démocratisation véritable de la Guinée.
Alpha Condé se targue d’avoir défié, tour à tour, Sékou Touré, lequel l’avait fait condamner à mort par contumace, Lansana Conté, l’homme qui l’a jeté en prison, et le Conseil National pour la Démocratie et le Développement du capitaine Moussa Dadis Camara.

Et arrive l’ancien champion du RPG aux commandes. Élu en 2010, réélu cinq ans plus-tard, pour son deuxième et dernier quinquennat, l’heure du bilan sonne furieusement pour le  » professeur » Alpha Condé. Alors que les promoteurs d’une nouvelle constitution et d’un troisième mandat pour Alpha Condé sont déjà à pied d’oeuvre à Conakry et dans certaines villes du pays, certains opposants croient dur comme fer que l’actuel locataire de Sékhoutouréyah est un  » cauchemar » pour les Guinéens.

L’artiste Bill de Sam de l’Union des Forces Républicaines va plus loin. Pour l’ancien rappeur de renom, Condé a fait un exercice du pouvoir au rabais par rapport à ses deux anciens prédécesseurs directs, en l’occurrence capitaine Moussa Dadis Camara et général Sékouba Konaté.

 » Il ( NDLR: Alpha Condé ) est pire aujourd’hui que les militaires« , déplore l’artiste qui fait bougé la jeunesse guinéenne au milieu des années 90 avec des tubes irrésistibles.
Bill de Sam enfonce le clou:  » ce qu’il ( NDLR: Alpha Condé ) fait aujourd’hui, Dadis et Konaté ne l’ont pas fait », regrette ce proche collaborateur de Sidya Touré.
Ancien  » opposant historique » selon des médias français, Alpha Condé est arrivé au pouvoir en 2010 à l’issue d’une élection des plus opaques. Et énigmatiques.

In nouvelledeguinee.com, partenaire de leverificateur.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here