Communale du 4 février 2018 : un élu indépendant demande l’installation des conseils communaux

0
101

Dans une déclaration lue ce jeudi 18 mai 2018 à Conakry et dont notre rédaction en possède, Me Saidouba  Kissing Camara, huissier de justice et Candidat indépendante du Mouvement ‘’BOFFA  FE’’,  pour les élections Communales du 04 février dernier, au compte de la circonscription de la Commune Urbaine de BOFFA a  « demandé l’installation des conseils communaux conformément à la loi. »

A entame de sa déclaration, M. Saidouba  Kissing Camara Candidat sur la liste indépendante du  Mouvement  ‘’BOFFA  FE’’, Constate  avec un profond regret,  la prise en otage du pays tout en entier par la Mouvance Présidentielle et certains Partis Politiques de l’Opposition, à cause des intérêts qui n’ont aucun caractère général.

« Depuis le 04 Février 2018, date à laquelle les élections communales ont eu lieu en République de Guinée,  notre pays traverse une crise qui ne dit  pas son nom. Cette crise se manifeste par la non installation des conseils et les exécutifs communaux dans les 342 circonscriptions électorales du pays depuis quatre (04) mois, à cause de Douze (12) Communes seulement, soit 8%. », dit-il

Selon lui, C’est au Ministre en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation d’organiser après la proclamation des résultats définitifs par la CENI, l’organisation et l’installation des organes exécutifs et des conseils communaux, conformément aux dispositions de l’article 132 du Code Révisé des Collectivités Locales de la République de Guinée.

« Nous, listes indépendantes ayant pris part aux élections du 04 Février 2018, malgré toute l’injustice et la fraude  dont nous avons été victimes, renonçons à toutes les revendications relatives à nos suffrages déjà volés, cela pour le respect des lois du Pays et  dans l’intérêt supérieur de la nation et  surtout des populations qui nous ont porté leur confiance. »

Et d’ajouter : «  nous demandons ici et maintenant à Monsieur le Président de la République, à Monsieur le Ministre de l’Administration du Territoire, aux acteurs politiques de l’opposition Républicaine et de la Mouvance Présidentielle, chacun en ce qui le concerne,  d’œuvrer dans le sens de l’organisation rapide de l’installation des conseils Communaux et les organes exécutifs des Communes. » demande t-il

Pour terminer, il dira que, la non installation des Conseils Communaux et les organes exécutifs des différentes Communes crée un manque d’autorité  notoire qui engendre beaucoup de problèmes d’ordre Economique et Social, notamment les révoltes des populations dans les zones minières et le gel de financement des bailleurs  de fonds au projet de développement communautaires. A conclu

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here