Conakry : L’Administration Générale de l’EDG en guerre contre la fraude de l’électricité en Guinée

182

L’administrateur général de l’Electricité De Guinée (EDG), M. Abdenbi Attou en compagnie des cadres du ministère de l’Energie et d’Hydraulique, ont  tenu ce jeudi 12 juillet, dans un réceptif hôtelier de la place , un atelier de présentation sur l’Elaboration et l’adoption d’une politique pour la lutte contre la fraude de l’électricité en Guinée.

Dans son exposé, l’administrateur général de l’EDG, Abdenbi Attou a décliné les points essentiels de la lutte contre la fraude.

« Aujourd’hui constitue un enjeu majeur pour l’avancé des projets entrepris  en matière d’électricité, c’est que généralement dans le développement économique de la Guinée dont beaucoup de réforme sont en cours pour redresser le secteur de électricité.  Aujourd’hui il est important de relever  parmi les différents contrés  au-delà des réticences pour la mise en place de certaines actions,  c’est la lutte contre les branchements clandestins, les sous abonnements  et la consommation non  enregistrée, » explique t-il.

Puis il enchaîne : « Il faut savoir aujourd’hui  les termes  technique et commercial  de l’EDG  sont globalement de l’ordre de 31% dont la réduction dans le temps d’un levier important dans la structure de l’EDG. La lutte contre la fraude est donc la  condition essentielle  pour le redressement commerciale de l’EDG.  Nous avons récemment mené une enquête pour exprimer  le nombre d’abonnés  suite en un recensement en estiment le nombre effectif dans une zone. »

Selon lui, à Lambagny , en haute banlieue de Conakry, sur un échantillon envieront de  50 mille consommateurs  à peu  près 1/3 seulement  sont effectivement  abonnés  à EDG et paye en conséquence leur facture 54% était les sous abonné c’est-à-dire les abonnés  alimentés  qui ont des contrats d’abonnement , 17% était des clandestins.

Pour lui, malgré tous ces contrats de cités, les mesures  prises  par EDG pour réduire les pertes commerciales  commencent  déjà à porter  fruit même si il ya beaucoup d’efforts à réaliser  et beaucoup d’actions  à mener.

Pour finir, il dira que, « dans nos bases de données,  285 mille abonnés  en ligne dont 170 mille à Conakry,  115 mille dans les centres de l’intérieur et nous sommes  assignés   de recenser  à l’horizon 2019,  334mille clients à Conakry, 144mille dans les centres de l’intérieur soit un total d’environ 780mille clients abonnés  d’ici un an ».

A noter que ce projet est financé par la Banque Mondiale sur un montant de 75 millions de dollars.

Auteur : Sana Sylla 625.480.252

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here