Conakry: Où est passé le jeune activiste de la société civile Youssouf Diallo?

10094

 Youssouf Diallo ne passe pas inaperçu dans le paysage politique guinéen. C’est un jeune activiste, bouillant et  président des jeunes de la principale formation politique du pays, l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG)  dans la  commune de Matoto et membre actif du Front National pour la Défense de la Constitution.

Le 14 Octobre dernier, une gigantesque manifestation contre un éventuel 3ème mandat du président Alpha Condé était prévu à Conakry. Ce samedi 12 Octobre, les leaders du FNDC étaient chez leur coordinateur national  le matin pour tracer les dernières stratégies de la marche prévue. C’est là où des hommes en uniformes cagoulés ont fait une descente musclé et arrêté tous les organisateurs qui s’y trouvaient.

Sans jugement, ils ont été conduit s dans les différents commissariats de la capitale.

Le lendemain, Youssouf Diallo a été conduit à la maison centrale de Conakry. Torturé, humilié, selon un codétenu, les tortionnaires versaient des urines sur l’activiste de la société civile, connaissant sa capacité de mobilisation et la sympathie que la jeunesse a pour lui.

Pendant qu’il était en prison, son domicile a été vandalisé par des hommes en uniforme dans la nuit du 22 au 23 octobre 2019. Son épouse en état de famille et ses petits garçons ont été ligotés  et transportés  du côté de la Direction de la Police Judiciaire  de Kaloum. Cette torture a d’ailleurs fait que sa femme a eu une hémorragie. Pris de peur, les policiers lui on tout simplement mise hors de la police avec ses enfants avec des injures à l’encontre de son époux qui séjourne du côté de la maison centrale.

Contre toute attente, quand les ambassadeurs de la CEDEAO, de l’union européenne et des Etats Unis d’Amérique  à Conakry ont exigé la libération sans condition des détenus politiques. Youssouf Diallo n’a pas été retrouvé en prison. Ses proches ont fouillé toutes les prisons, les principaux hôpitaux et les deux morgues sans trace. L’activiste reste introuvable. Sa famille inquiète ne sait plus à quel saint se vouer.

NB: Ci-dessous les photos des autres leaders de la société civile libérés après plus de 40 jours de détention illégale à la maison centrale de Conakry.

Minkael BARRY

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here