Conakry : le SLECG version Souleymene Sy Savané tient son 6ème congrès national

120

Le syndicat Libre des Enseignants et chercheur de Guinée (SLECG) dirigé par Souleymene Sy Savané à organisé ce mercredi 16 mai 2018 le 6ème congrès national ordinaire sous le thème, « syndicat et défis de la démocratie » à L’ENAM de Conakry.

Dans son  intervention le secrétaire général sortant du SLECG Souleymene Sy Savané dira que, notre mission principale est de fédérer tous les corps confondus de toutes les chaines de l’Education, de la formation et toutes les entités assimilées en République de Guinée.

« Le SLECG n’est pas un jeu d’enfant où n’importe qui, n’importe comment, peut s’approprier la paternité de l’organisation sans tenir compte des textes juridiques qui régissent son fonctionnement. Nous pensons donc que légalement nous sommes le SLECG et personne d’autre ne peut donner les preuves d’avoir à sa guise les commandes qui font de l’intéressé le justicier autoproclamé, incontournable. », Dit-il

Et d’ajouter : « il est temps de prendre notre destin en main à travers une plus grande solidarité, pour se défendre et défendre ses intérêts. Ainsi, à travers cette fédération, nous entendons nous organiser d’avantage en vue de protéger nos adhérents et leurs familles, en leurs assurant de meilleures conditions de travail, de santé, d’hygiène et de protection sociale. », Ajoute t-il

« Aujourd’hui nous ne pouvons que vous exhorter, vous enseignants et chercheurs de Guinée, à redoubler d’efforts et de courage pour que notre fédération déjà présente sur le train, nous sorte enfin de la misère et de la déchéance qui sont loin d’être une fatalité dans ce domaine. »

Pour sa part, le secrétaire général de l’USTG LUIS Bemba Soumah, remercie la participation des syndicalistes présent dans la salle avant de dire ceci : « j’ai entendu des soi-disant syndicalistes, raconter sur les ondes des radios toute sorte de contre vérité en hésitant même pas à m’adresser des outrages de toute nature mettant ma personne sur la céleste. », déclare t-il

« Je suis surpris que les gens venus au syndicat, il ya moins d’un an, viennent perturber le fonctionnement normal de cette organisation en se donnant des faux titres et fausses qualités contournant du coût toutes les règles à la matière en particulier les textes qui régissent le SLECG. »

Pour finir, il dira aux participants de continuer à poursuivre leur combat pour des causes nobles pour lesquelles ils étaient engagés et lesquelles ils sont tous adhérés. «  Le SLECG ne mourra pas et nous  les membres fondateurs, nous sommes rassurés au regard des engagements que nous lisons sur nos visages et que vous réunissez infailliblement à jubiler ses difficultés et à parvenir à vos espérances. », a conclu le S/G

Auteur : Sana Sylla 625.480.252 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here