Construction d’une école primaire à Kassa : l’Association Abou Sorro vole au secours des habitants

71737

Dans le cadre d’apporter une amélioration concernant le secteur de l’éducation en République de Guinée, l’Association  qui porte le nom d’Abou  Samanké , un actif qui se bat au corps et âme  avec  ses partenaires français pour la réalisation d’une école primaire sur l’île de Kassa dont le coût  valablement connu est d’une hauteur de 15.000 euros

Par ailleurs, cette association Abou Sorro a créé à Bastia,  selon la loi française adoptée en 1901.

C’est le président de cette association  Abou Sorro, Didier  Martin de Bastia et  certains de ses compatriotes membres de cette alliance  étaient présents lors de la pose de la première pierre le 02 mai dernier à Kassa.

Après huit mois, la  fondation des trois blocs de cette école primaire  a poussé à la satisfaction des populations  de la sous-préfecture de Kassa qui étaient en manque criard d’établissement d’éducation de leurs enfants. En ce sens que l’unique école  qu’abritait l’île de Kassa,  date de 1938.

Interrogé par notre reporter sur ce geste et harmonieux humanitaire vis-à-vis des habitants de cette île , le président d’honneur de ladite association, Abou Samanké  étant au four et au moulin, a d’abord félicité, remercié, encouragé et apprécié tous ceux et celles qui  sont en train d’apporter  des aides humanitaires  à la réalisation de cette belle ouvre dans le but de contribuer au développement éducatif du pays .

« L’école n’a pas de prix car celui qui ouvre une école ferme une prison. Avec la détermination des enfants français et leurs parents d’une part  avec ma volonté en tant que le président d’honneur de l’association de vouloir doter l’île de Kassa  d’une deuxième école primaire.  J’en vais vous dire qie notre association a  fait une contribution d’un montant global de 15.000 euros pour la construction de cette école. Au jour d’aujourd’hui  comme pour pérenniser ce fond dans le cadre de la réalisation effective de cet établissement, près de 60 millions de fg ont  été d’abord dépensés  pour avancer avec harmonie les premiers soulèvements des murs  de ce précieux bâtiment dont la finition est attendue avec gaieté par les habitants de l’île de Kassa » .

Reportage de Léon Kolié pour léverificateur.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here