PARTENAIRES
ACTUALITE
Que le Guinéen est versatile! Tenez! Le tout nouveau ancien Ministre de la Communication, depuis lundi 4 janvier 2016, Alfousseny Makanera Kaké, puisqu'il s'agit bel et bien de lui, qui ne jurait que par son...
Retour des Volontaires du Corps de la Paix en Guinée L’Ambassade américaine à Conakry et le Corps de la Paix sont heureux d'annoncer le retour des volontaires américains en Guinée. 15 volontaires arriveront dans le...
AFRIQUE
Un tribunal rwandais a refusé lundi de libérer sous caution l'opposante Diane Rwigara, poursuivie pour falsification de documents dans le cadre de sa tentative de participation à...
INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Date de Publication: 2017-05-23 15:29:56
Une jeune Guinéenne séquestrée et esclavagisée en Australie

Une Guinéenne de 17 ans a été kidnappée et transformée en esclave sexuelle pendant des semaines en Australie, à 17 000 km de son pays d'origine. La jeune fille s'est finalement échappée de l'appartement de ses bourreaux à Sydney mais depuis, la police australienne a le plus grand mal à faire progresser l'enquête.

Il lui avait fait miroiter un travail de femme de ménage à Sydney. La jeune Guinéenne a été abordée par son ravisseur en janvier, en Guinée-Conakry. L'homme serait Africain, mais on ne connait pas sa nationalité.

Ensemble, ils auraient quitté Conakry début avril, en passant d'abord par Paris, avant de s'envoler pour l'Australie, où ils seraient entrés avec de faux passeports.

Une fois à Sydney, la jeune fille a alors été séquestrée et violée par son kidnappeur et d'autres hommes pendant plusieurs semaines, dans un appartement d'un quartier de banlieue. Mais fin avril, elle a réussi à s'enfuir et à arrêter une automobiliste, qui l'a secourue.

Depuis, la police australienne recherche désespérément la bonne samaritaine qui a sauvé la jeune Guinéenne. Les autorités ont lancé récemment un appel à témoins, en vain pour l'instant. Très choquée, la jeune fille a du mal à communiquer avec les enquêteurs. Il a fallu plusieurs jours pour achever sa déposition, entre autres à cause de problèmes de traduction. La victime à aussi beaucoup de mal a décrire le quartier où elle était séquestrée et les policiers n'ont donc toujours pas pu localiser l'appartement où elle a subi des sévices.

La jeune femme a été prise en charge par les services sociaux australiens après sa sortie de l'hôpital. Cette affaire a fait la une des médias australiens.

RFI

INTERVIEW
 La journée du 31 octobre restera longtemps un souvenir tyrannique pour la presse guinéenne. Une centaine de journalistes partis à l’escadron mobile N0 3 de Matam pour apporter leur...
Dans un Etat sauvage l’État tue sans jugement, l’État entretient l’impunité, l’État oppose les communautés, l’Etat affaibli les institutions, l’Etat...
PHOTOS
Copiryght 2013 - Tout droits reserves leverificateur.net - Designed by electro-times.com