PARTENAIRES
ACTUALITE
Que le Guinéen est versatile! Tenez! Le tout nouveau ancien Ministre de la Communication, depuis lundi 4 janvier 2016, Alfousseny Makanera Kaké, puisqu'il s'agit bel et bien de lui, qui ne jurait que par son...
Retour des Volontaires du Corps de la Paix en Guinée L’Ambassade américaine à Conakry et le Corps de la Paix sont heureux d'annoncer le retour des volontaires américains en Guinée. 15 volontaires arriveront dans le...
AFRIQUE
La chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) a cassé ce mercredi une décision refusant de libérer l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo pour le reste de son...
INTERVIEW
Dans un Etat sauvage l’État tue sans jugement, l’État entretient l’impunité, l’État oppose les communautés, l’Etat affaibli les institutions, l’Etat...
Date de Publication: 2017-05-30 15:59:31
Révélation : Dadis Camara, Sékouba Konaté et les 10 millions dans une boîte de nuit à Conakry

L’information est donnée par Yamoussa Sidibé, Directeur Général de la Radio Télévisions Guinéenne (RTG). Il a fait cette révélation lors d’une émission à Conakry à la radio Lynx FM pour présenter son livre intitulé : « Le capitaine Moussa Dadis Camara, une parenthèse Guinéenne ».

Pour commencer, le DG de la RTG a témoigné qu’avant sa naissance, les parents de Moussa Dadis Camara savaient qu’un jour leur enfant commandera toute la Guinée.

Quand Moussa Dadis Camara revendait des colas au marché de N’Zérékoré

« Dadis est né et il a fait plus de deux ans sans marcher, » selon le DG de la RTG.

A l’école primaire déjà, « le jeune adolescent avait des amis nantis mais il ne mangeait pas chez eux. Pendant la recréation ou la pose, il se rendait auprès de sa mère au marché pour vendre les colas parce qu’il tenait beaucoup à sa mère après le décès de son père », explique-t-il. 

Fans de Papa Camara de Hafia 77  et de Justin Morel Junior

Moussa Dadis Camara était un excellent joueur de football et il était impressionné par la prestation sportive du mystique club  Hafia 77.

«Dadis jouait très bien le ballon, il se faisait appeler Papa Camara en se référant à ce grand joueur de Hafia 77. A l’époque, si tu voulais quelque chose de Dadis et que tu l’obtiens rapidement, il fallait l’appeler Papa Camara », témoigne le journaliste écrivain.

Au cours des cérémonies culturelles à l’école, Dadis prenait le micro et imitait le journaliste Justin Morel Junior à l’époque célèbre animateur culturel à la RTG.

Moussa Dadis a refusé d’être douanier

« Après ses études universitaires en économie, pour donner une énergie  à l’économie guinéenne, parmi la promotion de Moussa Dadis Camara, beaucoup d’étudiants dont Dadis a été envoyé à la douane. Connaissant ce qui l’attend, son destin présidentiel, Dadis a refusé d’être douanier et a intégré l’armée pour être un jour comme Rwalings. Parce qu’il ne comprenait pas comment la Guinée peut être riche et que les populations sont pauvres, » raconte le DG de la RTG.     

Dadis et Sékouba Konaté

Selon l’invité de la radio Lynx FM, dans les vieux jours de Lansana Conté, Dadis croyait déjà à son destin présidentiel qui a été annoncé par les futurologues, il cherchait des soutiens çà et là.

« Il a contacté le colonel Sékouba Konaté à l’époque commandant de BATA (Bataillon Aéroportuaire des Troupes Autonomes) au camp Alpha Yaya Diallo. Le capitaine a demandé le soutien du général pour être président après la mort de Conté. Sékouba Konaté a dit qu’il n’a pas besoin d’un pouvoir issu d’un coup d’Etat. Que ce qui l’intéresse, c’est le minimum pour vivre, » révèle le journaliste.

10 millions GNF gaspillés par Dadis dans une boîte de nuit pour convaincre Konaté    

En écoutant les témoignages de l’auteur de, « le capitaine Moussa Dadis Camara, une parenthèse Guinéenne », on sent que Moussa Dadis Camara avait la rage que son destin présidentiel longtemps annoncé par les oracles se réalise.

« Un jour, le capitaine Dadis Camara et le colonel Sékouba Konaté à l’époque ont fait une sortie à Conakry. Ils se sont rendus dans une boîte de nuit appelée «  Petit Paris » à Koléah. Dadis voulait le pouvoir et il comptait sur l’appui du commandant de BATA. Il a dépensé cette nuit 10 millions GNF, » selon Yamoussa Sidibé.

« Sékouba Konaté m’a trahi », regrette Dadis

Lors des accords de Ouaga en Janvier 2010, le capitaine Moussa Dadis Camara a cédé le pouvoir au Général Sékouba Konaté comme président par intérim de la transition.   

« J’ai rendu visite au capitaine Dadis à Ouaga, il m’a reçu dans son salon qui était vide. Il m’a dit qu’il est déçu de certaines de ses naïvetés amicales. Il m’a dis, quand il a signé les accords de Ouaga passant le pouvoir au Général Sékouba Konaté, ce dernier lui a dit qu’il viendra prendre une villa à côté de la sienne. Mais le Général ne l’a jamais fait. Il a dit que Sékouba Konaté lui a dit qu’il se référera toujours à lui pour prendre des décisions mais le Général n’a jamais fait cela encore. Un jour, qu’il a demandé au Général de faire monter en grade le jeune Mansaré qu’il l’a pris ou sauvé quand Toumba a tiré sur lui mais son frère d’armes ne l’a jamais fait. Finalement, il a dit qu’il s’est senti trahi par le Général Sékouba Konaté, » conclu le journaliste.

Des extraits réunis par Minkael BARRY 

INTERVIEW
Dans un Etat sauvage l’État tue sans jugement, l’État entretient l’impunité, l’État oppose les communautés, l’Etat affaibli les institutions, l’Etat...
Le ministre  d’Etat conseiller à la présidence, Tibou Kamara était l’invité de la radio Espace FM ce matin, au niveau de la rubrique des images, nos confrères exhibent...
PHOTOS
Copiryght 2013 - Tout droits reserves leverificateur.net - Designed by electro-times.com