COUR CONSTITUTIONNELLE : SIDYA TOURÉ FUSTIGE LE DECRET CONFIRMANT MOHAMED LAMINE BANGOURA

13881

Dans un entretien téléphonique tenu ce jeudi, 04 octobre 2018, par nos confrères de la radio ‘’ Espace FM’’, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et Haut Représentant du chef de l’Etat, Sidya Touré, n’a pas cautionné le décret présidentiel confirmant hier mercredi, sur les ondes de la télévision nationale, Mohamed Lamine Bangoura  Bangoura à la présidence de la cour constitutionnelle après la destitution de kélèfa Sall .

« Le président de la cour constitutionnelle n’est pas un directeur de service. Ce n’est pas un décret qui le nomme ou le révoque. La procédure est prévue de manière légale. Il faut la suivre. Quand elle n’est pas suivie, les actes que vous prenez n’ont pas de valeur juridique »,  a déclaré Sidya Touré, interrogé jeudi matin chez nos confrères des Grandes gueules.

Selon l’ex premier ministre, « Même si Kélèfa Sall avait volé de l’argent à la cour constitutionnelle, si ce n’est pas la Cour suprême qui l’enlève conformément à la loi, l’acte qui est posé n’a pas de valeur ».

A qui veut l’entendre, Sidya Touré a également affirmé que son parti n’acceptera ni juridiquement, ni politiquement l’éviction du président de la cour constitutionnelle. Il qualifie le décret du chef de l’Etat d’illégal.

«C’est quelque chose qui démontre que nous allons partir en arrière alors que nous venons de célébrer la fête de l’indépendance dans la joie. Cet acte vient nous diviser, il n’est pas légal », a précisé le leader de l’UFR.

Le Haut Représentant du chef de l’Etat, Sidya Touré a aussi indiqué  qu’il condamne cet acte. « Nous ne sommes pas d’accord avec cette façon de faire. Le droit, c’est le droit. La cour constitutionnelle ne relève pas de la présidence de la République », a noté  encore l’ancien Premier ministre, qui se demande:«Pourquoi on n’aurait pas pu attendre que la cour suprême se prononce afin de prendre un décret pour régler un problème qui ne relève pas de la présidence de la République ? »..

GCO  Copyright 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here