Deux semaines données aux riverains de la décharge de Dar-es-Salam pour quitter les lieux: le cri de cœur des habitants

0
75

Les habitants de Concasseur on deux semaines pour quitter les lieux. C’est une décision prise par le Ministère de la ville et de l’aménagement du territoire en collaboration avec le gouvernorat de la ville de Conakry et l’agence nationale de la salubrité publique.

Par ailleurs, Ces occupants soutiennent que ce délai donné par les autorités est trop court pour trouver un abri spécial pour leurs familles.

Depuis l’annonce de cette décision les familles vivantes aux alentours de la décharge de concasseur sont partagées entre inquiétudes et déception. Une situation qui s’explique par la manière dont le ministre de la ville et son équipe entend gérer le cas de la décharge de Dar es salam.

«Ça nous a vraiment déçus parce qu’ils étaient venus ici à cet échange, ils crochaient les  bâtiments soi-disant qu’ils allaient revenir. Ils n’ont pas donné un délai précis. Donc après ça on a entendu à la radio et à la télévision que les gens doivent quitter les lieux dans deux semaines. » Déclare un habitant de la localité.

Pour ces habitants de Dar es salam, Deux semaines ce n’est pas possible. «  Par ce que nous sommes presque la fin de l’année scolaire, il y a les enfants qui vont à l’école, certains font l’examen, brevet   et bac. »

Selon le porte parole de ces habitants, ils sont prêts à quitter  les lieux. Mais ils sollicitent au près  du gouvernement de mesures d’accompagnement afin de trouver d’autres endroits où  s’installer.

« Ils ne peuvent pas venir seulement dire aux gens de quitter et ils n’ont pas dédommagé les gens. Ils n’ont rien donné. Ils devaient au moins venir consulter les différents propriétaires des maisons. Les dédommager après avoir . », Explique t-il le porte parole.

Précisons que le 22 août 2017, l’éboulement de la decharge de Dar-es-Salam a fait 6 morts.

Auteur : Sana Sylla 655.858.285

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here