Dr Alia Diaby de l’INIDH : « l’installation du secrétaire général de l’INIDH, est un nouveau départ pour une nouvelle dynamique »

299

Dr Alia Diaby , président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (INIDH)  a accordé cette semaine un entretien à notre rédaction où au cours de laquelle , l’activiste des droits de l’homme s’est largement exprimé ses impressions concernant l’installation d’un nouveau secrétaire général de l’INIDH da ns ses fonctions, à la personne de Lanciné Magassouba .        

Depuis sa création, l’INDH n’avait pas connu un secrétaire général pourtant ce poste  est prévu par le règlement intérieur de l’institution. Fort heureusement, le chef de l’Etat vient de prendre un, acte pour  nommer Lanciné Magassouba comme le nouveau secrétaire général de votre institution qui d’ailleurs, a  été installé dans ses fonctions. En tant que le président de l’INIDH, quels en sont vos expressions ?

Dr Alia Diaby : Je pense que l’installation du nouveau secrétaire général de l’INIDH à la personne de M. Lanciné Magassouba reste et demeure une joie immense parce que je l’impression qu’à partir d’aujourd’hui un certain de nombre de taches seront  à la    décharge des membres du bureau.

Donc, ils vont être confiés  au nouveau secrétaire général et qu’à partir, cela ira mieux pour  le bon fonctionnement de l’administration de l’INIDH.

 Pouvez-vous parler  du rôle réel de ce nouveau secrétaire général  de l’INIDH ?  

Dr Alia Diaby : En gros, le secrétaire général  est le chef de l’administration. Cela veut dire que si le bureau prend des décisions, c’est au secrétaire général de les faire exécuter.

Donc, il est chargé de l’exécution quotidienne notamment, des décisions du bureau, c’est lui qui prépare le projet du budget, élabore les documents  de travail qui suit le chronogramme des activités.

C’est lui également  qui met en exécution le plan d’action. Donc, il faut dire de façon générale que c’est  l

Le secrétaire général  qui pilote  tous les projets et activités de l’institution.

Il faut  préciser que cette fonction à la fois importante et indispensable pour le bon fonctionnement  de l’institution.

C’est vrai que jusqu’à présent, on faisait de l’informel  mais, à partir du moment où un secrétaire général est désigné et  ces taches qui étaient habituellement assurés par plusieurs personnes, vont plutôt  être gérés par une même personne dans une cohérence totale. Et, nous avons l’impression que rien ne sera plus comme avant.   

Concernant la question des droits de l’homme, quelle est la proposition que vous recommandez au nouveau secrétaire général de l’INIDH ?   

Dr Alia Diaby : Ce que je recommande  à notre nouveau secrétaire général  concernant la question relative aux droits de l’homme, c’est de travailler dans le respect  de la loi et des règlements. C’est de travailler dans l’observation du consensus, dans la transparence.

Et, c’est de travailler ayant en vue la Guinée, rein que la Guinée  et toute la Guinée.

 Votre mot de fin ?

Dr  Alia Diaby : Nous souhaitons qu’à partir d’aujourd’hui  que l’installation du secrétaire général  de l’INIDH, soit un nouveau départ pour une nouvelle dynamique.

Interview réalisée oar Léon Kolié          

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here