Elections législatives : La CENI vers l’expertise l’INIDH

14015
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le cadre des préparatifs des élections législatives en République de Guinée ,  le siège de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme  sis  à la Camayenne , dans la commune de Dixinn , a servi de cadre ce mardi, 02 avril 2019,  à une importante concertation entre le président de la Commission Electorale nationale Indépendante ( CENI)  , Me Salifou Kébé accompagné d’une forte délégation composée par certains de ses  commissaires  et le président de l’INIDH , Dr Alia Diaby entouré de ses collaborations de structure de  défense des droits humains.

Dans son intervention, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme  (INIDH) , Dr Alia Diaby a indiqué que le président de la CENI , la tête d’une forte délégation composée de commissaires et le personnel de son administration  de venir leur faire part des difficultés  qui assaillent  le processus électoral  et des mesures qui sont entrain de prendre  à cette fin et demander notre avis sur un certain nombre  de choses  comme la suite sur le fichier électoral , l’utilisation  de la technologie  dans les élections et  la question de la remontée  des résultats des élections à la commission administrative  et centralisation .

 « Sur toutes ces questions, nous avons écouté le président de la CENI  et nous avons pris note de tout ce qui a été dit. Et, nous avons exprimé notre opinion  et pour résumer  ce que nous soutenons la CENI pour l’organisation des élections transparentes, neutres, honnêtes et qui soient consensuelles », a précisé le président de l’INIDH..

Selon lui,  cela dit que la CENI doit assumer  son officine, ça signifie qu’elle va être confrontée par de nombreuses difficultés mais, elle pourra relever tous les défis  quelque soit leurs formes.  Car , dit-il : « Donc pour cela, nous avons exprimé  toute notre disposition  en terme de conseil, en terme  d’action pour que la CENI puisse  atteindre ses objectifs dans  l’intérêt de toute la nation guinéenne ».

« Mais, nous agissons dans le respect de la différence ou de nos différends, nous sommes une institution des droits de l’homme lorsque la CENI va poser certaines difficultés, nous serons obligés  de mettre la main  dessus », a laissé entendre Dr Alia Diaby.

Il a ensuite noté qu’ils savent  que le président de la CENI est aussi un défenseur des droits de l’homme  parce qu’il est avocat. « Donc, une manière de vous dire que l’INIDH est essentiellement disposée  pour apporter notre soutien  à la CENI », a-t-il dit.

Prenant la parole, le président de la CENI, Me Salifou kébé a indiqué que cette  rencontre avec l’INIDH  leur  a permis  d’exposer les problèmes qui sont leurs  nôtres aujourd’hui , les plaidoyers qu’ils sont  entrain de faire auprès des acteurs , de l’Etat  et nos partenaires pour qu’un certain nombre de situations  soit réglé  rapidement  pour aller vers  la programmation  des élections .

« Donc, nous avons eu des oreilles attentives auprès de l’INIDH   et nous savons  que nous avons tapé à la bonne porte pour être attendus par nos partenaires. Nous avons aussi informé nos partenaires  que nous préparons une retraite à Kindia dans le cadre de programmer les élections  législatives et que  bientôt, nous parviendrons des invitations à l’INIDH pour nous accompagner dans nos activités de la retraite. Nous sommes très satisfaits pour cet entretien », a conclu le président en charge d’organiser les élections en Guinée .

 Matho Kolié pour  leverficateur.net

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here