Elections présidentielles: Comment Blaise Compaoré manœuvre pour la candidature de Soro en 2020

12092

On le sait très proche de Guillaume de Soro dont on dit être le filleul. Blaise Compaoré ne peut pas rester indifférent et regarder le président de l’Assemblée nationale seul dans ses soucis.

L’ancien président du Burkina Faso a décidé de jouer sa partition pour décrisper les relations quelque peu refroidi entre le chef du Parlement ivoirien et le président de la République, Alassane Ouattara. Mieux, à moins de deux années des prochaines élections présidentielles – échéances pour lesquelles Guillaume Soro montre de l’intérêt -, Blaise Compaoré manœuvre pour aider son poulain à se positionner.

L’ancien chef de l’Etat burkinabé, exilé en Côte d’Ivoire depuis son éviction du pouvoir en octobre 2014, a rencontré le président ivoirien le lundi 26 novembre 2018. Au menu de leurs échanges, le cas Soro. Si rien n’a filtré de cette entrevue, elle est intervenue quelques jours après la rencontre de l’hôte du chef de l’Exécutif ivoirien avec le président de l’Assemblée nationale.

Avant Alassane Ouattara, Blaise Compaoré, révèle La Lettre du Continent (LC), qui publie l’information, avait déjà rencontré Guillaume Soro le 17 novembre 2018. Blaise Compaoré médiateur entre le chef de l’Etat et le chef du Parlement ivoirien, mais également pour la décrispation au sein de l’ex-coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

L’ex-président burkinabé aurait le soutien de plusieurs personnalités de l’entourage des présidents Bédié et Ouattara pour mettre un terme aux tensions au sommet de l’Etat. Parmi ces personnalités, le ministre Patrick Achi, Secrétaire général de la Présidence, qui aura rencontré, le premier, le président Compaoré, début novembre 2018.

L’ex-ministre des Infrastructures, faut-il le souligner, est cité derrière la pétition qui fait des vagues en vue d’avoir l’adhésion du maximum de cadres et de militants du Pdci-Rda pour la reprise du dialogue entre les présidents Bédié et Ouattara dans la mise en place du parti unifié du Rhdp. Nul doute que Patrick Achi ait entrepris d’impliquer le président Compaoré dans cette initiative de rapprochement pour tenter de ramener le calme au sommet et au sein du Rhdp.

In netafrique.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here