Eric Trump annonce la date exacte de la disparition du coronavirus

350

Selon  le deuxième fils du président américain, les mesures de restriction et en particulier l’interdiction de rassemblements est un moyen pour les démocrates d’empêcher Donald Trump de tenir des meetings, “une stratégie bien pensée de leur part pour tous les jours compliquer la vie de mon père. Jusqu’au lendemain du 3 novembre (jour de l’élection présidentielle américaine, NDLR). Puis le coronavirus disparaîtra comme par magie et tout se rouvrira”, a-t-il lancé sur sur la chaîne conservatrice Fox News samedi.

“Ils pensent qu’ils prennent à Donald Trump son plus grand atout, à savoir être capable de remplir une salle de 50.000 personnes. Joe Biden n’arrive pas à mobiliser 10 personnes dans une pièce”, a-t-il également adressé au candidat démocrate. En février, le président américain s’était vanté d’avoir rassemblé 50.000 supporters lors d’un meeting dans le New Hampshire, dans une salle pouvant accueillir au maximum 11.700 personnes, comme l’a noté l’hebdomadaire Newsweek.

Des  tensions sont apparues ces dernières semaines entre plusieurs gouverneurs et la Maison Blanche, cette dernière estimant que ceux-ci étaient “allés trop loin” dans les restrictions. Donald Trump, qui a laissé aux dirigeants d’État le soin de décider eux-mêmes les mesures sanitaires à prendre sur leur territoire, encourage par ailleurs les manifestations anti-confinement et veut relancer l’économie le plus rapidement possible. La bonne santé de celle-ci est en effet un argument de poids pour sa réélection en novembre prochain.

Les États-Unis ont enregistré dimanche 820 nouveaux décès du coronavirus au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de morts à près de 90.000. Les États-Unis ont détecté près d’1,5 million de cas de la maladie. Cela représente plus de 30% des cas recensés dans le monde, si l’on se fie aux sources officielles nationales compilées par l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here