Escroquerie : 200 à 250 dollars aurait été demandés à chaque pèlerins guinéens pour arriver à Conakry

13664

La corruption, la raquette et l’escroquerie  à ciel ouvert,  sans vergogne ont atteint leur paroxysme en Guinée. Maintenant, même dans la religion de Mahomet (PSL), dans le pays du professeur de Droit Alpha Condé, ces cadres pilleurs et véreux  prêts à sucer même le sang de leurs compatriotes dépassent les bornes.

Se trouvant dans des conditions désastreuses à Djeddah, certains cadres indélicats du secrétariat général des affaires religieuses et patrons des agences d’arnaque ou de voyage, je ne sais quoi,  exhibent  leur gloutonnerie financière devant les pauvres pèlerins minés par la maladie et la fatigue de payer de l’argent pour bénéficier des premiers vols devant atterrir à Conakry.

« Je ne sais pas exactement qui il est mais un monsieur que je voyais depuis notre arrivée, un guinéen bien sûr, accompagnés d’autres nous demandent des sommes allant de 200 à 300 dollars pour nous tirer de cette souffrance afin de rentrer à Conakry rapidement. Alors qu’on a payé au pays tout ce qu’on a demandé. Parmi nous actuellement d’autres n’ont même pas un franc, tout est dépensé. Voici le calvaire qui nous ronge. Si le président de la République est au courant, il faut qu’il nous aide à quitter ici, la plupart des pèlerins des autres pays sont partis, » nous confie au téléphone Nènè Fatou Sangaré depuis Djeddah.

Et pourtant, samedi dernier, dans un communiqué lu sur les ondes des médias d’Etat, le secrétaire général des affaires religieux,  Aly Jamal Bangoura a indiqué que le retour des pèlerins partira de Djeddah à 10H 40 le lundi 3 Septembre, en destination de l’aéroport international de Conakry-Gbessia où l’arrivée est programmée à 18H 20 GMT.

Contre toute attente, les pauvres pèlerins partis se purifier en s’approchant de leur Créateur sont enfoncés par leurs propres compatriotes guinéens dans une corruption avant même de quitter les lieux saints. Pauvres Guinée !

Lamarana Dansoko 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here