Guinée : danger du voyage irrégulier en Europe, Mamadou Baîllo Bah réalise son film de sensibilisation contre la migration

10033

C’est dans le cadre du festival international du film sur la migration, que le jeune migrant Mamadou Baîllo Bah en collaboration avec l’organisation international des migrants (OIM)a procédé ce vendredi 13 décembre, au lancement officiel de son film de 47 minutes intitulé ‘’ l’immigrant ‘’ une production inspirée de son propre parcours.

Mamadou Baîllo Bah un jeune migrant âgé de 27 ans originaire de la préfecture de Dinguiraye dans le nord de la Guinée, réalise donc un film sur la migration, une manière de sensibiliser les populations aux dangers de ce fléau irrégulier et ainsi, de protéger ces dernières contre la torture qu’il a vécue durant son voyage manqué vers l’Europe.

Selon le réalisateur de ce film de 47 minutes Mamadou Baîllo Bah sensibilisateur aux dangers du voyage, explique la scène de son parcours, « Apres avoir traversé le Mali, j’arrive à Alger, où durant 3 mois je travaille dans le secteur du bâtiment. Désireux d’atteindre l’Europe par la mer, en Libye pour préparer ma traversée. Là je perds la liberté et je me retrouve emprisonné à divers endroits gérés par les autorités en place et des groupes armés. Durant plusieurs mois je suis atteinte d’un mauvais traitement (torture, manque de nourriture, hygiène déplorable et travail forcé…)  Nous avions droit qu’à 2 petits morceaux de pain accompagné de fromage et d’autre quantité d’eau de 14h et 23h », a expliqué Mamadou Baîllo Bah.

En outre, il dira qu’en prison, il se sent désormais d’une nouvelle mission. «  en abordant ces différents aspects, je veux montrer que la route migratoire n’est pas la solution, mieux vaut rester chez soi pour travailler et développer son projet personnel », affirme-t-il.

Le tournage de ce film « Immigrant » a pris selon son réalisateur un mois et financé par les cotisations des membres du groupe, devenu une ONG. Mamadou Bailo Bah a souligné que ce film n’est qu’une petite partie de son parcours qu’il entend réaliser. Mais comme tout oeuvre humaine, ce film réalisé par un profane du cinéma a besoin d’être amélioré. Son réalisateur Mamadou Bailo Bah sollicite l’accompagnement des spécialistes pour parfaire son œuvre.

A noter que, ce film de 47 minutes n’est pas à sa fin, le réalisateur compte finaliser le projet. Mais il demande une assistance aux personnes volonté de venir en aide pour terminer la dernière piste du film.

Auteur : Sana Sylla