Ibrahima Bah, médecin : « Guinée ambassade médical propose des services de conseil et d’orientation aux malades au niveau national et international»

575

Ibrahima Bah médecin santé publique  directeur général de  la société Guinée ambassade médicale, nous parle  de l’ambition de cette société médicale dans un entretien qu’il  nous a accordé.   

Lisez !

Quelles sont les objectifs de votre société  Guinée ambassade médicale ?

Ibrahima Bah : Guinée ambassade médicale est spécialisée  dans le management médical  au niveau national. Il y’en a beaucoup des malades, mais qui ne savent pas où trouver le personnel médical le mieux adapté pour faire face à leur problème de santé. Nous avons peu de spécialistes ici et ceux-ci, ne sont pas bien connus, donc nous assurons le lien ou le pont entre le malade et le spécialiste avec lequel nous travaillons. Egalement nous faisons ce qu’on appel management médical à l’international. C’est l’évacuation sanitaire  au cas où, au niveau national il n’y a pas eu des suites favorables au problème de santé des patients. Nous avons établi de partenariat avec des structures de santé étrangères notamment en Tunisie, au Maroc, en Egypte et des partenaires sénégalais. Donc voici en tout petit peu ce que nous faisons.

Quelle est la procédure ou la méthode que vous empruntez pour  établir un lien  entre les malades et les  spécialistes de santé ?

Voici comment ça se passe, on vous donne notre adresse, vous avez un problème de santé et vous ne savez pas  à qui s’adresser, vous venez, nous pouvons faire sur place  un petit travail de l’examen physique. Une fois cela, nous savons de quoi vous souffrez, nous vous orientons directement vers le spécialiste le mieux adapté et qui travaille avec nous.

Quels sont vos domaines d’intervention ?

Nous intervenons dans la santé clinique, orientation c’est à dire le lien entre le malade et le personnel médical. Nous intervenons également sur la santé publique, à travers des activités de sensibilisation, de communication, de formation ou de renforcement de capacités, là aussi, nous avons cette expertise. Ensuite, nous intervenons dans la vente ou la commercialisation des dispositifs médicaux.

Est-ce que c’est possible avec des partenaires d’investir en Guinée au lieu d’évacuer les malades à l’étranger  pour éviter toutes ces dépenses ?

Ça fait partir de nos projets, de nos ambitions futures. En qualité de  médecin, ça me fait trop mal de voir en tout temps qu’on envoie des malades à l’étranger, comme s’il  n’y a pas de médecin ici. Mais il y’a des médecins reconnus sur le plan international, des médecins professionnels. Notre objectif, ce n’est pas d’évacuer les malades à l’étranger, mais c’est  d’aider les gens à trouver un personnel médical sur place. L’évacuation sanitaire c’est le dernier recours au cas où on n’a pas un personnel médical pour traiter le malade. Le problème, c’est le plateau technique, l’équipement du personnel médical. Nous avons commencé à négocier avec des partenaires pour venir intervenir sur place ici.

Avez-vous un appel à lancer ?

Naturellement, nous appelons la population qui est notre cible  qu’il y’a une structure  médicale appelée Guinée ambassade médical  pour les aider dans leur recherche de soin. Au personnel médical, d’accepter la collaboration. Nous assurons que le pont entre eux et les malades. A l’Etat, de continuer dans la formation continue du personnel médical, parce que le médecin c’est la formation continue.

Propos recueillis par Saidou Diallo

623813202

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here