Industrie : L’ADAZ a-t-elle dépouillé le département de Tibou Kamara de ses prérogatives ?

15073

Lundi 10 septembre dernier, le président Alpha Condé a publié le décret créant l’Autorité de développement et d’administration des zones économiques spéciales et des zones industrielles (ADAZ).

Selon le décret, cet établissement à caractère public et administratif est rattaché à la présidence de la République et placé sous la tutelle financière du ministère de l’Economie et des Finances.

Dotée de la personnalité morale, financière et de gestion, l’ADAZ est dirigée par un directeur général et un directeur général adjoint.

A lire soigneusement l’acte du pouvoir central, l’on se rend compte que le ministère de l’industrie et des petites et moyennes entreprises dirigé par Tibou Kamara vient de perdre l’une de ses principales prérogatives, diminuant ainsi sa marge de manœuvre au grand dam des promoteurs industriels.

Le rattachement de l’ADAZ à la présidence de la République pour assurer la gestion des zones économiques spéciales et des zones industrielles ressemble à cet autre décret qui avait coupé en 2014 l’agence de promotion des investissements privés (APIP) du ministère de l’industrie et des PME pour la rattacher également à la présidence de la République.

Avec sa mission de mise en œuvre de la politique du gouvernement dans les domaines de promotion des industries et des PME, le ministère de l’industrie et des PME se verra désormais jugé incompétent dans la gestion de tous les dossiers liés aux zones économiques spéciales et des zones industrielles.

Les zones économiques spéciales et les zones industrielles vont désormais se retrouver dans l’escarcelle de l’ADAZ qui relève de la présidence et du ministère de l’économie et des finances.

Un parallélisme qui va sans nul doute créer un conflit de compétences entre le département de Tibou Kamara et celui de l’économie et des finances dirigé par Mamady Camara.

La création de l’ADAZ va également créer la cacophonie dans la gestion des zones industrielles pour lesquelles le ministère de l’industrie et des PME a déjà finalisé un projet de décret créant l’agence de promotion et de gestion des parcs industriels.

La présidence de la République va-t-elle revenir sur le décret créant l’Autorité de développement et d’administration des zones économiques spéciales et des zones industrielles (ADAZ) ?

Va-t-elle placer l’ADAZ sous la tutelle du ministère de l’industrie et des PME, dirigé par le conseiller spécial du président de la République ?

Avec la création de l’ADAZ, le projet de décret créant l’agence de promotion et de gestion des parcs industriels verra-t-il voir le jour ?

Faut-il désormais s’attendre à des conflits de compétences entre le ministère de l’industrie et des PME et l’ADAZ dans la gestion des zones économiques spéciales et des zones industrielles du pays dont l’ancien ministre, Boubacar Barry avait inspectées en 2017 ?

Voilà autant de questions que l’opinion publique se pose en attendant le retour à Conakry de Tibou Kamara, actuellement en mission du chef de l’Etat à Lomé (Togo).

In conakryinfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here