Journée ville morte à Conakry: un jeune opposant touché par balle

12551

En sortant ce matin, le jeune Mamadou Djouldé Sow, 26 ans et résidant à Cosa n’a aucun instant imaginé si son destin allait lui conduire ce mercredi à l’hôpital.

A l’occasion  de la journée  ville morte  décrétée  par l’opposition républicaine, Mamadou Djouldé Sow a été touché par balle réelle de la police selon un témoin oculaire  ce matin à Cosa, principal fief de l’opposition.

« C’est au niveau de la cuisse droite que la balle s’est logée. Pour le moment, il est entrain de recevoir les premiers soins intensifs dans une clinique du quartier », nous a confié au téléphone un ami de la victime.

Depuis début 2018, les ONG de droits de l’homme ont récemment déclaré qu’il y a eu 18 morts en Guinée par balle réelle tirées par la police et les bérets rouges. En huit de règne d’Alpha Condé, depuis le 3 avril 2011, l’opposition a perdu 98 de ses militants tués par balle rélle et à bout portant. Jusqu’à présent aucune enquête n’a été ouverte. Et le procureur est resté lourdement silencieux sur ces crimes.

Lamarana Dansoko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here