Kankan: Manifestation contre le manque d’électricité !

103
Exif_JPEG_420
Au matin de ce lundi 22 juin 2020, la jeunesse de la ville de Kankan a laissé éclater sa colère à travers une grande manifestation pour dire non contre les délestages du courant auquel ils sont confrontés depuis un bon bout de temps. 
Ce lundi matin dans les environs de 9h, ils étaient plusieurs centaines de jeunes  rassemblés au rond-point Komarala loisirs, situé au quartier Kabada 1, dans la commune urbaine de Kankan. Ils exigent une amélioration nette du niveau de la desserte en électricité dans la ville qui se trouve actuellement au point mort.
Pour Mamady Kourouma jeune manifestant, c’est depuis que la gratuité du courant a été décidée  par le gouvernement de Kassory, que l’obscurité s’est emparé de la ville
« Depuis que l’électricité est devenue  gratuite  pour 3 mois, ça ne vient plus comme avant, lorsque c’était payante les choses étaient au point, ce que nous voulons parce que le courant d’EDG ne peut même plus charger un téléphone, c’est de revoir les choses et envoyer le courant comme il se doit. »
Au cours de la manifestation des barricades ont été érigés par les manifestants bloquant ainsi le passage aux propriétaires d’engins roulant, il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour débloquer la situation, à en croire les dits de M’bia Kaba, ces policiers auraient agit violemment:
« Nous manifestons contre EDG, il y’avait beaucoup de manifestants et les policiers sont venus, personnes n’a fuit, entretemps ils sont venus vers nous et ont tiré du gaz lacrymogène sur les gens, au lieu de jeter en l’air, ils ont directement cogné les gens avec, ils ont attrapé quelques uns, ce n’est qu’un début, on sortira demain aussi, on est fatigué d’Alpha Condé, on dort dans le noir. »
Sidiki Belmando Kaba, directeur communal de la jeunesse, présent à la manifestation, soutien la colère des jeunes :
« Les jeunes sont fâchés à cause du manque de courant, parce qu’on a fait beaucoup de temps sans courant, ils ont raison de manifester, puis que chacun a besoin de courant. »
A rappeler que les forces de l’ordre venues pour des interventions afin de calmer la manifestation, ont usé de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Dans la foulés quelques manifestant ont été arrêtés.
 
De Kankan, Ahmed Sékou Nabé pour Le vérificateur.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here