La culture africaine en deuil: le guinéen Mory Kanté n’est plus

286
La  légende mondiale de la culture africaine, le guinéen Mory Kanté  vient de tomber à jamais ce vendredi 22 mai à Conakry.

Le  musicien guinéen Mory Kanté, connu pour le tube planétaire «Yéké yéké» dans les années 1980, est décédé d’une longue maladie vendredi à l’âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry, a annoncé son fils Balla Kanté à Conakry.

Mory Kanté, surnommé le «griot électrique», a contribué à populariser la musique africaine et guinéenne à travers le monde.

 

« Tu vas nous manquer mon grand frère. Grâce à toi, dès le milieu des années 80, ta musique et ta générosité m’ont ouvert les portes de l’Afrique réelle, l’Afrique et ses réalités, l’Afrique de tous les talents.Tu es et resteras notre icône. Désormais, le Panthéon des pères fondateurs de l’Afrique de la culture est ton antre pour l’éternité » a posté le célèbre animateur Claudy Siar.

Mory Kanté est né le 29 mars 1950 en Guinée. Le maître de la kora, membre du mythique Rail Band du buffet de la gare de Bamako. En 1976, le Nigeria l’honore du trophée de la VOIX D’OR. En 1985, il devient une star planétaire avec le devenu culte « Yéké Yéké ».

Mory Dansoko, depuis Conakry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here