L’ancien président de l’Assemblée nationale, Boubacar Biro Diallo, est il déçu de Alpha Condé ?

9805

Il fut l’un des artisans de la libération de Alpha Condé quand ce dernier était sous les verrous dans les années 2000, sous le règne de feu général Lansana Conté.

A l’époque, Boubacar Biro Diallo, était le président de l’Assemblée Nationale et dauphin constitutionnel du chef de l’Etat. Envers et contre tout, le chef du parlement défie le président Lansana Conté, s’oppose fermement à l’arrestatrion et à la détention du  » professeur » Alpha Condé. Député au moment des faits.

 » Mon père avait joué un rôle pour la libération de Alpha Condé en tant que député. La procédure avait été biaisée à l’époque. Comme dans les habitudes de nos compatriotes, beaucoup s’étaient levés pour traiter Alpha Condé comme ennemi de la nation. Etant député, ils l’ont arrêté dans des conditions et des circonstances que seul Alpha Condé peut déterminer aujourd’hui.
Ils l’ont jeté en prison sans lever son immunité parlementaire. Mon père, Elhadj Biro, à l’époque, s’est insurgé contre ça », rappelle,  le fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale au temps de feu général Lansana Conté.
Malgré les obstacles, Boubacar Biro Diallo va se battre jusqu’au bout en vue de faire libérer le fondateur du Rassemblement du Peuple de Guinée qui sera relaxé au bout de trois ans de détention à la Maison Centrale de Conakry.
Elu en 2010, puis réélu en 2015, pour un deuxième et dernier quinquennat, Alpha Condé semble avoir déçu les espoirs de nombreux compatriotes dont ceux de l’ancien homme fort du perchoir.
A en croire docteur Alpha Amadou Diallo, fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale et médecin de renom en France, il y’a de l’eau dans le gaz entre Alpha Condé et Boubacar Biro Diallo.
Du haut de ses 97 ans, le patriarche de Kourou serait pronfondément dépité par la gestion de la Guinée par Alpha Condé… Et, surtout, par les intentions qu’on prête à ce dernier de vouloir tripatouiller la constitition, sur laquelle il a juré par deux fois, dans l’optique de s’offrir une présidence à vie.
 » Mon père est témoin désabusé de ce qui se passe avec l’exercice du pouvoir par Alpha Condé (…) », révèle docteur Alpha Amadou Diallo.
 » Alpha Condé, c’est quelqu’un qui n’a pas de rétroviseur. Son passé ne l’intéresse pas. Ce qui se passe derrière ne l’intéresse pas. Ses amis ou ses alliés d’hier ne l’intéressent pas. Ses promoteurs d’ hier, ça ne l’intéresse pas. Ce sont ses nouveaux affidés qui l’intéressent« , déplore le fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale.
Boubacar Biro Diallo a notamment marqué l’histoire de la Guinée par son franc parler, son audace et son obsession pour la justice.
Le natif de Kourou a été président de l’Assemblée nationale de 1995 à 2002. Durant cette période, le patriarche n’a pas hésité un seul instant à défier frontalement le général Lansana Conté sur de nombreux sujets.
Ses prises de position légendaire en faveur de la libération du  » député » Alpha Condé lui avaient valu, à l’époque,respect, considération et admiration au sein de l’opinion.
In nouvelledeguinee, partenaire de leverificateur.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here