Le 1ᵉʳ Octobre : La Journée Internationale des personnes âgées commémorée en Guinée

208

La ministre de l’Action Sociale et des Personnes Vulnérables a présidé ce matin la commémoration de la 30ème journée internationale des personnes âgées telle qu’elle a été décrétée le 14 décembre 1990 par l’Assemblée générale des Nations unies dans la résolution 45 / 106.

Cette journée internationale des personnes âgées est une manifestation annuelle organisée pour célébrer les personnes âgées dans le monde entier, et une occasion de faire le point sur les possibilités et les défis liés au vieillissement de la population en veillant à ce que les sociétés soient adaptées à tous les âges.

Le thème retenu pour cette année ‘’ Repenser le vieillissement après la pandémie’’, qui porte sur la façon dont les pandémies changent notre façon d’aborder l’âge et le vieillissement, nous rappelle que les personnes âgées sont plus exposées au risque de contracter une forme grave de la maladie à COVID-19 et de décéder des suites de cette maladie. Dans la Région africaine, plus de 17 000 personnes âgées de 60 ans et plus ont perdu la vie à cause de la COVID-19, ce qui représente plus de 50 % des décès liés à cette maladie dans notre Région.

En vue de remédier au fardeau disproportionné de la COVID-19 sur les personnes âgées, le département de l’Action Sociale et des Personnes Vulnérables a saisi l’occasion pour offrir des kits de protection à la fédération des personnes âgées et retraités de Guinée pour jouer un rôle dans la protection de nos aînés, notamment en pratiquant des mesures de prévention telles que le port du masque facial, le respect de la distanciation physique et le lavage fréquent des mains.

Au nom des personnes âgées Fassouma Camara a fait un plaidoyer auprès du Gouvernement pour l’adoption d’une loi législative et d’une politique de vieillissement sur les personnes âgées et les retraités pour protéger leur statut, la création de toute condition favorable à leur insertion sociale à l’instar des autre pays ou ils ont la primauté d’occuper des postes dans les ministères et dans les institutions républicaines en qualité de conseiller ou membre de commission, débloquer les fonds de solidarité et procéder à l’application de l’article 25 titre de 2 de la présente constitution et envisager des mesures d’accompagnement de cette couche vulnérable en période épidémiologique.

En réponse la ministre de l’Action Sociale et des Personnes vulnérables a précisé qu’à la différence des précédentes célébrations, cette grande messe du 3ème âge intervient en 2020 dans un contexte politique marqué par l’institutionnalisation de la 4ème République à la suite de l’adoption de la nouvelle constitution sensible aux groupes vulnérables. Selon Diaby Mariama Sylla, l’article 25 de cette constitution consacre la protection des personnes âgées.

Poursuivant, la ministre de l’Action Sociale et des Personnes vulnérables a affirmé que pour les trois prochaines années son département s’engage à procéder à la réhabilitation et à l’extension de l’unité de gériatrie, l’aménagement de deux aires d’évasion pour personnes âgées mais aussi de renforcer le cadre politique et juridique tout en relevant la prime de retraite conclu-t-elle.

Ministère de l’action Sociale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here