Le procès en destitution attend Donald Trump après un vote historique

35

Aucun applaudissement n’a été autorisé par la présidente de la chambre des représentants Nancy Pelosi après ce vote tant attendu par les démocrates américains. Mais le milliardaire républicain est bien devenu cette nuit le troisième président de l’histoire des États-Unis renvoyé devant le Sénat pour un procès en destitution.

Les deux accusations pour abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du congrès ont été retenues après une longue journée de débats houleux entre démocrates et républicains. La chef démocrate Nancy Pelosi a ensuite demandé un « procès juste » au Sénat.

La décision est tombée au moment même où Donald Trump était dans un meeting de campagne à Battle Creek, dans le Michigan, à un millier de kilomètres de Washington. Une synchronisation voulue par le président, et il a plutôt réussi à cacher sa colère :

« On ne dirait pas que je vais être destitué« , a-t-il raillé devant ses partisans, « le pays se débrouille mieux que jamais, nous n’avons rien fait de mal et nous avons le fabuleux soutien du parti républicain, un soutien que personne n’a jamais eu« .
Les Républicains affirment que les démocrates ont mené cette procédure en destitution contre Trump, car ils craignent d’être battus à la présidentielle de 2020.
Comme il appartient au Sénat de juger Donald Trump, les républicains, qui contrôlent cette chambre haute, ont déjà prévenu qu’ils avaient pour objectif d’acquitter leur président; preuve ou non que Trump ait demandé à l’Ukraine d’enquêter sur le fils de son rival potentiel à la prochaine présidentielle Joe Biden et exercé des pressions sur Kiev. Ce procès exceptionnel commencera sans doute dès janvier au Capitole.
Euronews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here