Le Système des Nations-Unies rend public les résultats d’une enquête sur le Développement durable en Guinée

18642

Dans le cadre du rapport de la conférence des Nations-Unies et le Commerce sur le Développement durable  des pays les moins avancés de 2018, les membres de la structure a aminé ce jeudi 22 novembre à Conakry, un point de presse en détaillant  le  travaille du rapport de 158 pages et 5 chapitres faite dans les différentes enquête.

Cette structure du Système des Nations-Unies, a mené une étude, de laquelle il ressort des constats sur une quarantaine de pays les moins avancés dans le domaine entrepreneurial.

« Il y a énormément d’obstacles qui se posent à la création d’entreprises dans ces pays, que ce soit l’accès à l’énergie, les problèmes d’infrastructures, l’accès au financement, la faiblesse des institutions et de capacités », a indiqué Lionel Laurens, directeur-pays du PNUD.

Poursuivant, le directeur-pays du PNUD Lionel Laurens, dira que le rapport contient des recommandations destinées au gouvernement guinéen et autres cibles, par rapport aux emplois et aux unités de productions, qui ont un impact acceptable sur l’environnement et autres domaines non négligeables.

« Le rapport donne des recommandations au gouvernement et acteurs, pour pouvoir accélérer la création d’entreprises. Pas seulement des entreprises qui vont être économiquement enviables, mais des entreprises qui vont avoir un impact positif sur les sociétés et l’environnement. Et qui s’inscrivent dans l’agenda d’atteinte au développement durable », a ajouté Lionel Laurens.

« Les pays les moins avancés doivent vraiment avoir une accélération sans précèdent, s’ils veulent avoir les objectifs de développement durable. L’entrepreneuriat, en particulier, est un élément très important de cette transformation structurelle, sous conditions, » a conclu le directeur.

Auteur : Sana Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here