Législatives du 16 février 2020: l’apport de M. Diao Diallo, chef du quartier de Bellevue école

10022

En prélude des élections législatives du 16 février prochain et conformément au rôle que doivent jouer les chefs de quartiers  des différentes communes de la capitale, l’élu local du quartier Bellevue école se dit prêt à jouer sa partition en termes de sensibilisations et d’orientation des citoyens de sa circonscription pour la bonne marche des opérations d’enrôlement  mais aussi toute la suite du processus électoral.

C’est au cours d’un entretien qu’il a accordé à notre rédaction en début de cette semaine, que  M. Dia Diallo, président du conseil de quartier de Bellevue école est passé en revue du  processus électoral et l’enrôlement des citoyens en âge de voter mais aussi, son rôle entant que premier magistrat de sa circonscription.

« C’est important qu’on part à ces  élections législatives maintenant, et vous souviendrez  avec moi que le mandat des députés est déjà en expiration il y a plus d’une année. Donc, prendre un décret en  invitant  le corps électoral, c’est une bonne chose, surtout à la date indiquée  qu’est le 16 février prochain.  Car ça nous permet de renouveler cette institution pour la bonne marche de notre pays », affirme-t-il.

Parlant des opérations de l’enrôlement et de la  révision des listes électorales, M. Diallo  indiquera que : « c’est à la veille même du lancement des opérations que nous avons fait passer  des communiqués dans les mosquées et lieux de culte pour informer les citoyens de venir s’enrôler, c’est extrêmement important au jour d’aujourd’hui.

C’est très bien démarrer dans mon quartier, car j’ai quatre parties qui fonctionnent dans de  très bonnes conditions.

Les agents qui sont là pour faire le travail ne se demandent  de rien et les citoyens s’en chargent  sans aucun problème », a souligné le numéro 1 du quartier Bellevue école.

Pour terminer, M. Diao Diallo déclare être très engagé pour  accompagner la CENI (commission électorale nationale indépendante) dans son  projet d’enrôlement jusqu’au bout : « nous allons accompagner cette institution jusqu’au bout.

Parce que nous sommes là pour ça, nous représentons l’Etat, nous représentons toutes les institutions en termes du jeu politique dans notre circonscription.

Donc c’est une obligation pour nous d’accompagner la CENI pour qu’elle  ait le grand nombre de citoyens enregistrés et en suite la deuxième partie qu’est la distribution des cartes d’électeurs,  une opération  très importante parce qu’on ne peut pas voter sans avoir sa carte et après c’est les élections », a conclu M. Diao Diallo

Auteur : Sana Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here