Les leaders du FNDC torturés:  » ils m’ont mis nu », révèle Sékou Koundouno

507

Arrêtés samedi pour avoir  appelé  la population à manifester contre la violation de la Constitution qui permettra à Alpha Condé de confisquer le pouvoir en Guinée, les leaders du FNDC ont expliqué mercredi au tribunal de Dixinn les tortures qu’ils ont subies  de la part des milices  d’Alpha Condé qui sont formés pour assassiner et humilier.

Ibrahima Diallo, chargé des opérations au sein du FNDC révèle:

« Monsieur le président, des hommes cagoulés, ayant des armes de guerre, nous ont kidnappés et envoyés à la fameuse villa 26.
On m’a torturé et retiré ma bague d’alliance que ma femme m’a mise au doigt lors de mon mariage. Je suis tombé malade… » , a notamment indiqué Ibrahima Diallo, chargé des Opérations du FNDC et coordinateur national de la Coalition Tournons la page.
Toujours déterminé à continuer le combat pour la démocratie en République de Guinée, Ibrahima Diallo a tenu à rassurer que malgré les tortures endurées, ils est toujours déterminé à défendre ses convictions pour que la démocratie triomphe en République de Guinée.
«Monsieur, le président, sachez que je me battrai malgré tout pour empêcher monsieur Alpha Condé de briguer un 3ème mandat », révèle-t-il.

Puis Sékou Koundouno explique:

« Ce que j’ai vécu à la villa 26, c’est du jamais vu. On m’a envoyé à la CMIS numéro 5 de Dubréka. On m’a déshabillé, ils m’ont mis nu. Le lendemain, j’ai été conduit à la CMIS de la Cimenterie…. ».

Kadiatou Kamara 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here