Lutte contre le COVID-19 : L’ANSS met en garde les personnes qui refusent de mettre la bavette

19

La a Guinée a franchi la barre des 5000 cas confirmés, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) dit avoir constaté un relâchement dans le port du masque et des mesures-barrières.

Son directeur général adjoint a tenu à rappeler le non respect des dispositions prises par les autorités pour rompre de la chaine de transmission du Covid-19.

<< Nous constatons un relâchement notoire du port de masque dans les rues, transports publics et autres endroits. Beaucoup portent le masque sur la voie publique ou au niveau d’un point de contrôle. Mais une fois dans les quartiers, secteurs, ménages, ils mettent le masque dans leurs proches ou sac >>, dénonce Bouna Yattassaye.

Le directeur général adjoint de l’ANSS précise qu’être en face d’une personne sans masque de protection << vous expose fortement à des risques d’infection.  On sait qu’il y a beaucoup de cas asymptomatiques qui transmettent la maladie. Ce relâchement peut entrainer des conséquences terribles >>.

Appelant les uns et les autres à respecter les mesures édictées par les autorités afin de rompre la chaine de transmission du Covid-19, il prévient que << si nous ne continuons pas à porter le masque, l’impact de la maladie va continuer sur notre quotidien pendant des jours, mois ou années >>.

<< Porter le masque, c’est vrai, cause des désagréments >>, affirme t-il, avant d’ajouter que face à la pandémie de Covid-19, << nous sommes dans l’obligation de continuer à porter le masque pour nous protéger et protéger nos concitoyens >>.

Auteur : Sans Sylla.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here