Makhily Gassama, ancien ambassadeur : «Le Sénégal a sauvé Alpha Condé d’une mort certaine»

93

Il a été ambassadeur du Sénégal à Conakry à l’époque où Alpha Condé, alors opposant à feu Lansana Conté, était contraint de se cacher pour se soustraire des brimades qui auraient pu entraîner sa mort. Makhily Gassama analyse, pour Le Quotidien, l’évolution des rapports entre les deux capitales.

Professeur de Sorbonne remis en question

Si l’ancien ambassadeur du Sénégal en Guinée confie de l’amour qu’avaient les Présidents Sékou Touré et Lansana Conté pour le Sénégal, il ne peut pas en dire autant sur Alpha Condé, l’actuel président de la Guinée. Cependant, il affirme ne pas connaître ce dernier avant et émet même des doutes sur le titre de Professeur de Sorbonne que Condé s’est prévalu.

45 Jours réfugié à l’ambassade du Sénégal

Plus loin , avec le journal, l’ancien ministre Gassama révèle qu”Alpha Condé avait passé environ 45 jours avec lui  à la résidence de l’ambassade du Sénégal, encerclée 24h sur 24 par des antigangs, soldats colosses connus pour leur caractère belliqueux et violent. “Le bâtiment d’en face, réquisitionné, abritait des soldats postés derrière des canons braqués sur les portes d’entrée du bâtiment de la résidence durant les 45 jours. L’événement avait été vécu dans la plus grande discrétion, loin des médias, même des médias sénégalais et guinéens, pour éviter tout dérapage. Seule Rfi rassurait régulièrement ses auditeurs en diffusant : «Il (Alpha Condé) est en lieu sûr…”

Haine de Alpha Condé pour le Sénégal

Makhaly Gassama évoque  la tendresse et le respect que les prédécesseurs du Président Alpha Condé avaient pour le Sénégal, et précise quand on est à la tête d’un de ces Etats, qu’il est prudent et sage de tenir compte des relations particulières entretenues par les deux peuples. Ce n’est nullement le cas du Président Alpha Condé. “Il semble fiévreusement agrippé à son ego, à tel point que rien d’humain ne peut trouver place en lui. Il semble agir comme si son pays doit vivre dans l’autarcie la plus complète pour son salut. Les attaques et mesures du Président Alpha Condé ne s’adressent pas au Président Macky Sall, qui semble se rire de ses sautes d’humeur, mais au Sénégal, contrairement au Président Sékou Touré qui s’adressait directement au Président Senghor. L’opposi­tion entre ces deux hommes était politique et idéologique, et aussi crypto-personnelle”.

Pire l’ancien ambassadeur révèle que “Sans Dieu et le Sénégal, le Président Alpha Condé, lui, n’aurait jamais été au poste qu’il occupe présentement à la tête de son pays. Le Sénégal a tout fait pour cet homme qui nargue notre pays sans cesse. Alpha Condé, le Sénégal l’a sauvé d’une mort certaine en lui accordant l’asile politique. Face à lui, au sommet de l’Etat, le Président Lansana Conté n’était pas le seul bras armé. Ceux et celles qui n’ont pas vécu ce que mes collaborateurs et moi et nos familles avions vécu pendant 45 jours peuvent le contester, mais lui, le Président Alpha Condé, sait bien que les Sénégalais avaient risqué leur vie pour sauver la sienne. De 1958 à nos jours, une telle protection efficace et discrète d’un opposant politique par un pays étranger a-t-elle existé dans une ambassade africaine ? Et c’était encore, des années plus tard, nos robes noires qui l’avaient arraché des geôles de Lansana Conté. Et pourquoi cherche-t-il à agir avec tant de fougue, tant de haine contre ce pays ? Lui seul, au tréfonds de lui-même, en a la réponse”.

Senogo