Malgré la souffrance et les tracasseries policières les députés ont prorogé l’état d’urgence jusqu’au 15 juin en Guinée

175

Malgré la souffrance, les tracasseries policières et l’arnaque, les députés ont prorogé l’état d’urgence jusqu’au 15 juin en Guinée.

Réunis en plénière ce vendredi, 15 mai au palais du peuple  à Conakry,  les députés issus des élections les plus contestées, plus violentes, moins démocratiques dans l’histoire du pays le 22 mars dernier,  viennent de  proroger l’état d’urgence en Guinée pour un délai d’un mois.

Ce malgré la non productivité de la première mesure qui a suscité la souffrance au sein de la population avec un cocktail de barrages fantaisistes qui ont engendré la répression des paisibles citoyens dont le dernier cas est de 5 morts à Coyah, un à Dubréka et un autre à Kamsar.

Selon les observateurs, si le Chef de l’État confirme par décret cette mesure, c’est un autre boulevard de l’enfer qui pointe à l’horizon pour une population extrêmement pauvre qui peine à trouver de quoi manger en cette période difficile.

Précisons que le Sénégal et la Côte d’Ivoire viennent de procéder au déconfinement de leur population.

Nous y viendrons.

Mory Dansoko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here