Mandiana: 18 morts au cours d’un conflit domanial dont 13 maliens et 5 guinéens

925

Le drame s’est produit dans le cercle de Kangaba quand des villageois de Gnawouléni (Mali) et ceux de Kantédougou-Balandougou, sous-préfecture de Dialakoro en République de Guinée se sont affrontés. Bilan : 18 morts.

Du 26 novembre 2017 au mercredi 29 novembre 2017, la situation restait tendue entre ces deux villages.

Entre Gnawouléni à quelques kilomètres de Kangaba et le village Kantédougou-Balandougou de la Guinée, ont eu lieu des affrontements sanglants qui ont coûté la vie à 18 personnes. Du côté malien, le bilan est de 13 morts dont 3 gendarmes parmi lesquels un capitaine disparu qui est retrouvé mort mardi soir à 20 h selon des sources concordantes travaillant sur le site. Du coté guinéen, on a dénombré 5 morts et plusieurs blessés.

Kantédougou-Balandougou sous-préfecture de Dialakoro à 150 km de Mandiana.  Ces affrontements ont eu pour cause une mine d’or dont les chasseurs de Kantédougou-Balandougou étaient partis vendre les tickets d’accès aux orpailleurs alors que ce site est sur le territoire malien.

C’est la troisième fois que ces affrontements ont lieu dans cette zone à la frontière guinéenne avec à chaque fois des pertes de vies humaines et des dégâts matériels.

Le bilan fourni n’est que provisoire avec les nombreux blessés de part et d’autre.

Source: maliweb.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here