Menacé par une éventuelle contestation de son décret par son camp, Alpha Condé se rend précipitamment au siège de son parti

0
79

La rumeur a circulé toute la semaine. Elle avait crée une panique cynique au sein de la mouvance présidentielle. Les « laissés pour compte » du décret nommant les nouveaux  membres du gouvernement avaient promit l’’’enfer’’ ce samedi aux hauts responsables du parti au pouvoir. Cette menace a été prise au sérieux au point qu’Alpha Condé a abrégé  son séjour burkinabé en rentrant à Conakry vendredi soir.

Ce samed matin, accompagné ou precedé  d’une forte délégation de son gouvernement, Alpha Condé a « atterrit » en sapeur pompier au siège de son parti où les mécontents du récent décret nommant les membres du gouvernement ont promit de barricader l’accès.

Alpha Condé a été accueilli par son nouveau premier ministre, Kassory Fofana et le ministre chargé des Affaires présidentielles et ministre de la Défense, mohamed Dianè sous des applaudissements de quelques militants.

Ainsi, sans plus tarder, Alpha Condé a lancé aux « défavorisés » du décret :

« Tout le monde ne peut pas entrer au Gouvernement au même moment », lance-t-il.  Ce n’est pas tout, Alpha Condé est allé plus loin en menaçant tous ceux qui bougeront pour fermer le siège du parti. « Je vais vous déposer à la gendarmerie. »

Quant à la faible représentativité des femmes dans le nouveau gouvernement, (4 sur 33), Alpha Condé n’a pas hésité de présenter ses excuses.  « Je demande pardon aux femmes », s’excuse-t-il.

Selon nos interlocuteurs, de nombreux militants du parti au pouvoir ne sont pas contents de la nomination de certains dans le nouveau gouvernement.  » C’est un gouvernement qui prépare le troisième mandant pour Alpha Condé, non un gouvernement pour sortir la Guinée de la misère, » lance un mlilitant.

Ce qui est évident, les militants mécontents n’ont pas encore dit leur dernier mot.

Lamarana Dansoko 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here