Ministère d’Action Sociale : Mme Diaby Hadja Mariama Sylla fait des éloges de son département

11072

La ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE) était ce lundi devant les hommes de médias dans un réceptif hôtelier de la capitale. Madame Diaby Hadja Mariama Sylla a parlé du bilan de son département de 2011 à nos jours, avant d’annoncer les perspectives et présenté les projets futurs envisagés dans certains domaines.

La ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a commencé par faire un rappel historique des actions, acquis et limites de ce département durant les deux premiers régimes (Sékou Touré et Lansana Conté) avant de parler sur la 3ème République à laquelle elle appartient.

Parlant justement de la 3ème République, madame Diaby a dit qu’elle est totalement en rupture avec les deux précédentes Républiques.

« En rupture totale avec les pratiques de gestion sous les Républiques précédentes, le MASPFE s’est résolument aligné sur la vision du président de la République qui recommande des réponses concrètes aux nombreuses difficultés de la population guinéenne, y compris les personnes handicapées, pour construire une Guinée débarrassée de la pauvreté et de toutes formes de vulnérabilité à l’horizon 2040.

Cette vision s’est traduite dans notre secteur par l’amélioration des conditions de vie de nombreuses personnes vulnérables, le respect du droit des personnes handicapées, âgées, des femmes et des enfants, le renforcement de leur résilience face aux chocs socio-économiques et collatéraux y compris les mutilations génitales féminines et les mariages précoces pour les filles», a dit la ministre.

S’agissant des perspectives, Hadja Mariama Sylla a dit que son département ambitionne de faire « une extension de la couverture sociale à l’ensemble de la population guinéenne à travers une politique nationale de protection sociale, développement et coordination de toutes les initiatives concourant à la protection sociale ; la promotion des droits, autonomisation et réintégration socio-économique des couches vulnérables y compris les mendiants ; la promotion d’une croissance économique inclusive ; le développement du leadership des couches vulnérables notamment des femmes en vue de leur meilleur positionnement dans les instances et les postes de prise de décisions », a annoncé la ministre de l’Action Sociale.

Auteur : Sana Sylla

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here