Ministère du Commerce: Boubacar Barry sur les défis de son département

8412

Dans le cadre de la série de comptes rendus relatifs aux activités gouvernementales, le Ministre du Commerce Boubacar Barry est le 23ème  à être devant la presse ce Vendredi 03 janvier  2020 à  Conakry.

Dans son discours, le ministre du commerce à fait savoir que la Guinée a une politique commerciale qui date de novembre 2011, et qui est en cours d’actualisation avec l’appui de l’UE, pour prendre en compte les enjeux et les exigences internes et externes actuels (ex. ZLECAf). La Guinée s’est également prêtée quatre (4) fois  (de 1999 à 2018) à l’Examen des Politiques Commerciales de l’Organe d’Examen des Politiques Commerciales de l’OMC, en tant que Pays Moins Avancé (PMA).

Pour le patron du ministère Boubacar Barry qui cite quelques attributions élaborer par les textes législatifs et réglementaires dans le domaine du commerce, Elaborer les stratégies, plans, programmes et projets relatifs à la promotion et au développement du commerce ; Promouvoir les exportations des produits guinéens tout en œuvrant à leur compétitivité et au développement des chaines de valeurs etc.

Parlant des principales zones d’exportation de la Guinée,  il  donne les chiffres : << l’Asie (37,16%), les autres pays (23,61%), la CEDEAO (16,84%) et l’Union européenne (13,91%).

Pour les principales zones de provenance des produits importés par les agents économiques résidents sont: l’Union européenne (39,41%), l’Asie (26,28%), les autres pays (16,16%), le Continent américain (4,57%) et la CEDEAO (4,49%) >>.

Pour les défis de son département, il met le commerce guinéen dans les normes et en phase avec le contexte actuel à travers: << la Révision de la Politique Commerciale de la Guinée, vieille de 10 ans, avec l’appui de l’Union Européenne (300 000 euros) et l’élaboration de sa Stratégie de mise en œuvre avec l’appui du Secrétariat Exécutif du CIR (200 000 dollars US).

L’opérationnalisation de la biométrie des operateurs économiques. Le développement des chaines de valeurs des filières porteuses à l’exportation: fonio, maïs, pomme de terre, igname.

La facilitation effective des échanges, par l’élimination des différents obstacles au commerce et la mise en œuvre du Guichet Unique du Commerce Extérieur >>,  à conclu le ministre.

Auteur: Sans Sylla 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here