Mme Sano Doussou Condé : « La fin de règne d’Alpha Condé est très proche »

186

Mme Sano Doussou Condé, militante des premières heures du RPG, a brisé le silence ce mercredi 1er avril 2020. Elle est revenue sur le double scrutin du 22 mars 2020, les violences survenues à N’Zérékoré, la gestion du COVID 19 et l’avenir de l’opposition plurielle et du FNDC.

Des élections législatives ont été organisées en Guinée, le 22 décembre 2020. Selon Mme Sano Doussou Condé,  Alpha Condé est aujourd’hui pris en otage concernant la publication des résultats des législatives. Selon elle, le parti RPG AEC veut se taper  37 députés uninominaux sur les 38  dans le but d’obtenir au total 80 à 85 députés sur les 114 que compte le parlement Guinéen.. « Il y a une pression sur Me Kébé pour donner des miettes aux partis qui ont accompagné Alpha… Mais entre les inscrits à la  50ème et 76ème sur la liste nationale du RPG AEC, certains risquent de n’avoir pas de place. Ils sont mécontents et ne veulent pas être sacrifiés. Cela risque de créer des problèmes au parti », note Mme Sano Doussou Condé.

Pur l’honneur de la Guinée, Doussou Condé demande à la Cour Constitutionnelle d’annuler ces élections. « Alpha Condé doit mettre de l’eau dans son vin. «Il doit annuler ces élections parce que ce fichier n’est pas bon. Je lui ai envoyé un message sur son Whatshap lui demandant de revoir cette situation en relançant le dialogue, en mettant   l’accent sur le peuple qui l’a élu…Quand une élection est émaillée de tous ces problèmes, avec des observateurs  venus des pays où il n’y a pas de démocratie envoyés par Alpha Condé, cela constitue une honte… », dénonce Doussou Condé.

Evoquant l’avenir du FNDC et de l’opposition plurielle, Mme Sano dit que le FNDC est à féliciter pour le combat qu’il a mené. « Je n’avais jamais vu un mouvement qui avait abattu un travail aussi important que celui du FNDC. A moins de six mois, le FNDC a réussi  à mettre à genou le régime d’Alpha Condé… »,souligne-t-elle.

Parlant des tueries à N’Zérékoré, Mme Sano Doussu Condé rappelle qu’Alpha Condé, qui avait dit qu’il n’est pas venu pour gouverner des cimetières, tue aujourd’hui son peuple. « Il exerce une dictature féroce sur son peuple qu’il méprise. Ce pouvoir-là, Dieu le lui prendra et remettra à quelqu’un d’autre qu’il n’imagine pas. L’année 2020 sera exceptionnelle en Guinée. La fin de règne est proche. Il y a trois choses contre lesquelles aucun homme ne peut se battre : la vieillesse, la maladie et la mort. Alpha Condé a aujourd’hui plus de 80 ans et il croit que ça va continuer. Dieu est grand  et fera payer tout ici-bas ».

En fin, évoquant le COVID 19 en Guinée, Mme Sano dit douter des statistiques des cas confirmés annoncés par l’Etat.

Elle estime que le gouvernement nous cache quelque chose. Elle demande aux gouvernants de ramener l’argent détourné dans les caisses de l’Etat pour apporter assistance aux victimes du COVID 19. Elle demande également aux leaders politiques, à tous les niveaux,  de contribuer financièrement pour la lutte contre le COVID 19. Ce 1er avril, la Guinée a enregistré huit nouveaux cas portant à 30 le nombre des malades du COVID 19.

In https://guineedirect.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here