Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, est mort pendant son procès

4419

L’ancien raïs serait mort d’une crise cardiaque pendant son audience au tribunal.

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi est décédé ce lundi après-midi selon les médias d’Etat égyptiens. Il serait mort d’une crise cardiaque pendant son procès, alors qu’il était entendu au tribunal au Caire, ont indiqué des sources sécuritaire et judiciaire.

Selon ces mêmes sources, l’ancien président en détention depuis 2013, parlait devant la cour avant de s’effondrer, puis d’être emmené à l’hôpital où il est décédé.

Président du Parti Liberté et Justice, formation politique issue des Frères musulmans, il représente les couleurs du parti islamiste à l’élection présidentielle qui suit le printemps arabe égyptien en janvier 2011. Il l’emporte, au second tour, sur l’ancien Premier ministre Ahmed Chafik avec 51,73 % des voix, soit environ un tiers des voix de la population électorale, et devient ainsi le premier président élu démocratiquement en Égypte et le premier civil à occuper ce poste.

Renversé en 2013

Il est investi cinquième président de la République arabe d’Égypte le 30 juin 2012. Mais l’état de grâce est de courte durée Mohamed Morsi est ensuite renversé par un coup d’État organisé par l’armée, le 3 juillet 2013, à la suite d’un vaste mouvement de protestations populaires.

En mai 2015, l’ancien président islamiste, déjà condamné à 20 ans de prison, avait aussi été condamné à mort. Mais en 2016, la Cour de Cassation du pays des Pharaons a annulé ces deux peines ordonnant un nouveau procès. C’est au cours d’une audience au tribunal pour son nouveau procès que l’ex-président est décédé ce lundi.

leparisien