Nigeria : La castration des violeurs, désormais autorisée par la loi

262

Une nouvelle loi anti-viol, instituant des peines très dissuasives a été promulguée par le gouverneur de l’Etat de Katuna au nord-ouest du Nigéria.

Selon cette nouvelle loi, les personnes reconnues coupables de viol sur un enfant de moins de 14 ans devraient être castrées chirurgicalement et condamnées à mort.
Si la victime est âgée de plus de 14 ans, la loi prévoit pour le violeur la castration chirurgicale et la réclusion à perpétuité.

En ce qui concerne les femmes adultes reconnues coupables de viol sur un enfant, elles feront face à une salpingectomie bilatérale (ablation des trompes de Fallope) et à la mort.

De plus, les violeurs d’enfants seront inscrits sur un registre des délinquants sexuels qui sera publié dans les médias, rapporte bbc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here