Non à la somalisation de la Guinée !

12932
FILE - In this Nov. 21, 2013 file photo Guinean President Alpha Conde addresses reporters following his meeting with French President Francois Hollande at the Elysee Palace in Paris. Guinea's President Alpha Conde is on track to win another term in office after taking a strong lead in partial results from the election on Sunday Oct. 11, 2015, according to the election commission. (AP Photo/Remy de la Mauviniere, File)

« Tous les arts ont produit leurs merveilles. Seul l’art de gouverner n’a produit que des monstres. » Saint Just
Cette maxime se vérifie bien en Guinée où depuis 60 ans bientôt, notre pays est à la merci de monstres sans aucune valeur morale ni humaine. Le dernier d’entre eux est un ETRANGER répondant au nom d’ALPHA CONDE.

Devant la détermination inébranlable des guinéens de s’opposer à ses velléités de pouvoir à vie, il veut NOUS ASSURER UNE GUERRE CIVILE aux conséquences imprévisibles dans cette sous-région de la Mano-River et au-delà.
Pour y parvenir il a mis en place une féroce dictature de clan, UN MODE ETHNO-REGIONALISTE de gestion et de partage du pouvoir, dont les fondements sont à chercher dans un cruel système de filouterie et d’hyper pillage ou rien ne se fait sans manipulation, à ciel ouvert, au su et au vu de tout le monde. Une sorte de royaume « Condeyah » où le mensonge, la manipulation et la médisance sont les normes requises, les seuls critères auxquels se réfère tout jugement humain.

UN PEUPLE VOLONTAIREMENT MAINTENU SOUS LE JOUG DE LA MISERE

Cette situation délétère actuelle à elle seule, en dit long, sinon tout, sur la nature réelle du régime actuel. Avilir tout un peuple et s’en moquer avec grands éclats de rire jusqu’aux oreilles, l’humilier par la pauvreté pour le dominer ! Pour ce pouvoir, c’est sans souci, même si le peuple doit ramper devant ses voyous criminels. Sans souci, pourvu qu’il y ait de l’argent illicite à se faire, pourvu que les panses d’en haut soient en surdose constante.

Imperturbable, l’autocrate Leader historique poursuit son œuvre de démolition de notre pays, avec ses éphémérides de faux dialogues alternés avec des élections truquées qui charrient, chaque fois, de frénétiques répressions sanglantes. Et, il nous parle sans cesse de Démocratie naissante, alors qu’elle n’est même pas fécondée. La Démocratie avant d’être un quelconque programme de développement économique et social est le fait de vivre en bonne harmonie. Autrement dit, s’accepter les uns et les autres.

Alpha Condé, lui, tente de briser la Guinée par son jeu machiavélique et tribal en vue de s’installer dans un pouvoir perpétuel.
Que peuvent attendre les guinéens de ses voyous criminels dont les discours, répétitifs, fastidieux mais surtout mensongers, s’éteignent en mêmes temps que les projecteurs sans que jamais les moindres petits actes s’éveillent ? Sauf miracles, rien du tout.

Le climat politique, économique et social se détériore chaque jour de plus en plus. Les mensonges continuent de plus belle et la division des guinéens s’accentuent davantage. Et pour cause, notre pays, sous la férule de nos mafieux et de leurs milices hyper armées continuent de prolonger la tragédie des guinéens qui aspirent à autre chose que les mêmes fripouilles en balade libre sous leurs yeux.

DU « DESARROI » POLITICO-ECONOMIQUE ET SOCIAL

Ainsi chaque jour amène une nouvelle déstabilisation, une nouvelle inquiétude. Face à cela les anciens prédateurs redevenus les nouveaux maîtres dans la plus parfaite impunité continue de narguer les populations de plus en plus miséreuses. Ainsi toutes les valeurs de probité et d’impartialité qui fondent tout esprit républicain sont battus en brèche.

C’est le triste retour de cette Guinée où la corruption, la haine et, la violence ont toujours triomphé, au point qu’il s’est développé un climat des plus insupportables et des plus détestables.

« NOTRE PAYS EST A LA CROISEE DES CHEMINS.QUI A DIT QUE LES ROUTES DE L’ENFER SONT PAVEES DE BONNES INTENTIONS ? »

M. Alpha Condé n’a qu’une idéologie et une seule passion c’est le pouvoir personnel et la cupidité. Le reste ne l’intéresse pas du tout. Cela dépasse parfois les limites d’une morale raisonnable. Son pouvoir n’est pas seulement un pouvoir personnel. C’est un pouvoir enragé, fumigène qui a détruit le contrat moral et social qui liait toutes les ethnies. Il s’est taillé une Guinée à sa mesure. Il ne préside pas, faute de vision politique. La seule qu’on lui connaisse est celle de l’ethno stratégie sur fond d’insécurité entretenue à dessein d’ailleurs. Tous les faiseurs de guerre civile qui ensanglantèrent la SIERRA LEONE et le LIBERIA ont élu domicile en Guinée avec la bénédiction de nos mafieux locaux dont ils attendent le signal pour entrer en action et semer la terreur et la désolation sur une population qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Tous les problèmes de la Guinée se posent désormais en termes de survie : l’économie sombre, la société est en pleine déliquescence. L’identité même de la Guinée est menacée du fait que le fameux « leader historique » a métamorphosé notre pays en un conglomérat d’ethnies prêt à s’affronter à la machette. La misère rampante, envahissante, l’exclusion, la précarité, les capacités et les talents sont jetés comme des kleenex ou embastillés. La déchirure sociale, les nuées de pauvres sont légions et n’épargnent aucune ethnie.

Mais notre fameux « leader historique » n’en a cure. Son seul souci est de poursuivre sa politique mafieuse pour asseoir son pouvoir et assurer son avenir. Actuellement, il doit se frotter les mains car, son plan démoniaque de dislocation de notre pays fonctionne à merveille parce qu’il a ouvert LA BOITE DE PANDHORRE.

Il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin quel que soit le prix à payer pour les guinéens. En bon politicard, il ne peut pas ignorer sur quel chemin et vers quels abîmes il est en train d’entraîner notre pays qu’il prétend être le sien. Lui est-il encore possible de changer radicalement de politique et de renverser le cours des évènements qu’il a lui-même déclenchés ? L’hypothèse, chaque jour devient un peu plus improbable. En tout cas l’immense majorité des guinéens commence à sentir obscurément qu’à force de duplicité et, de contradictions la période ouverte par l’accession au pouvoir du « Pr. Condé » se terminera très mal.

LE SOULEVEMENT POPULAIRE ET LE COUP D’ETAT COMME REPONSE POUR EVITER UNE « SOMALISATION » DE NOTRE PAYS

Désormais, chaque citoyen et chaque patriote doivent se rendre compte qu’aucune erreur n’est pardonnable, qu’aucune complaisance n’est acceptable, qu’aucune hésitation n’est justifiable et surtout qu’aucune légèreté n’est admissible, tant que ce monstrueux pervers (Alpha CONDÉ) et sa clique de prédateurs sont au pouvoir.

Le désir profond de tout guinéen aujourd’hui, c’est incontestablement de se débarrasser de ce « leader historique » et de ses clans mafieux criminels. Des indices sérieux, tendant à montrer qu’ils pourraient être tentés de somaliser notre Guinée pour continuer l’hyper-pillage minier qui a d’ailleurs atteint un niveau et un rythme jamais égalés.
Certains le disent et l’écrivent, d’autres privés de tout moyens n’en pensent pas moins.

L’objectif est donc partagé et, l’adversaire, une minorité prédatrice parfaitement identifiée, car il dispose de milices armées qui sont aussi identifiées. Aujourd’hui, le sort de presque douze millions de personnes demeure suspendu à celui du fameux leader historique qui à un moment ou à un autre, ferra basculer notre pays dans un terrible inconnu.
Notre salut passe donc incontestablement par le débarquement immédiat de M. Alpha CONDE du pouvoir.

C’est pourquoi je milite de toutes mes forces afin que les PATRIOTES en uniforme ou pas, le débarquent du pouvoir, par tous les moyens. Certains coups d’État sont nécessaires, parce que salvateurs. En GUINÉE aujourd’hui, il est devenu indispensable avant que l’irréparable ne survienne. Dans les casernes du pays, les jeunes patriotes en uniformes peuvent compter sur le soutien et l’apport des milliers de patriotes de l’intérieur et de l’extérieur, s’ils mettent fin au terrible danger que représentent Monsieur Alpha CONDÉ et son clan ; et, par la même occasion, NETTOYER DE FOND EN COMBLE LES ECURIES D’AUGIAS POUR DEBARRASSER NOTRE PAYS DE SA VERMINE. Ainsi, à l’exemple d’autres jeunes officiers d’autre pays africain, ils auront accompli l’un des DEVOIRS de tout patriote en uniforme : débarrasser sa Patrie de celui qui la saccage.

L’occasion y est propice parce que c’est un secret de polichinelle, M. Alpha Condé et sa bande sont près à toutes les turpitudes pour s’octroyer un pouvoir perpétuel. Il faut leur en empêcher par tous les moyens. À ce sujet le Président Nigérian MOHAMMAD BUHARI a été clair :
« Un peuple ne peut se plier aux caprices d’une minorité d’hommes qui foulent aux pieds les bases de la démocratie. Et les regarder faire serait une complicité de notre part …L’option militaire face au refus de l’alternance n’est plus une idée, mais une règle qui s’imposera à tous… Dans le cas où un régime sera amené à refuser de quitter le pouvoir après deux mandats, la CDEAO PRENDRA SES RESPONSABILITES. »

Alors PATRIOTES CIVILES ET MILITAIRES A VOS ARMES POUR SAUVER NOTRE PATRIE MENACEE PAR UN SYNDROME DE TYPE SOMALIEN PLUS DANGEREUX QUE LE VIRUS A L’EBOLA.

Par Docteur Abdoul Baldé ( France )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here