Partage des acquis et perspectives du programme ACP-UE en faveur des minéraux du développement au coeur d’un débat à Conakry

15467

Le ministère des Mines et de la géologie en partenariat avec le PNUD a
organisé ce mardi 07 mai à Conakry, un atelier National de partage des
acquis et perspectives du programme de développement ACP-UE en faveur
des minéraux en Guinée.

Avec le financement de l’Union Européenne et le programme des Nations Unies pour le développement.
A l’entame de son intervention le directeur par intérim du PNUD Eloi
Kouadio 4, dira que, le programme régional ACP-UE en faveur des minéraux du développement est un programme triennal de renforcement de capacités d’un montant global de 13,1 millions d’Euros qui vise à améliorer le profil et la gestion des minéraux de développement négligés (minéraux industriels, matériaux de construction, pierres de taille et pierres semi-précieuses). « Une initiative du groupe des
pays d’Afrique, des caraïbes et du pacifique (ACP) financée par l’Union Européenne et le PNUD » a dit M. Eloi.

Et d’ajouter il déclare que, « la phase 1 du programme visait à faire du secteur une construction clé au cadre d’action ACP pour le développement du secteur des ressources minérales, approuvé par le comité des Ambassadeurs en 2011, ainsi qu’aux ambitieux objectifs de développement durable des Nations Unies. Il vise également  à soutenir
le développement d’un secteur privé local compétitif dans les pays ACP, » affirme t-il.

« Au nouveau régional, le programme mène des activités de
renforcement des capacités avec des participants venant de 41 pays ACP
à  travers des ateliers régionaux de formation, de visites de terrain,
l’élaboration d’outils de référence et échange de connaissance. Et au
nouveau des pays cibles un renforcement des capacités approfondi est
entrepris dans six pays que sont : Cameroun (Afrique Centrale) ;
Guinée (Afrique de l’Ouest) ; Ouganda (Afrique Orientale) ; Zambie
(Afrique Australe) ; Jamaïque (Caraïbes) ; et les Iles Fiji
(Pacifique) ».

Pour sa part, le secrétaire général du ministère des Mines Sadou Nemagan représentant du ministre, confie que, le secteur de la construction en Guinée a augmenté de 9%  entre 2012 et 2016 et a contribué pour environ 762 millions de dollars Américaines au PIB en
2016.

« A Conakry seule, la demande de sable est estimée à 3 millions
de tonnes par an. Le gravier, granite et blocs estimés à 1 millions de
tonnes par an, » révèle t-il.

Selon lui, le gouvernement de la Guinée a alloué 1,5 milliard USD sur 10 ans (à partir de 2016) pour le secteur de la construction de logements dont les intrants majeurs sont les minéraux du développement. « C’est pour vous dire à quel point mon département
reste attaché à la valorisation de ce sous-secteur. Cela se traduit notamment par l’élaboration et l’adoption de trois (3) textes majeurs réglementant et organisant le secteur minier artisanal en Guinée en 2017, car force est de constater que cette activité, si elle n’est pas encadrée, aura un impact considérable sur l’environnement, la santé et
la sécurité des communautés, » a conclu M. Namagan.

Auteur : Sana Sylla 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here